Cibitoke : La recrudescence des violations basées sur le genre.


La province de l’ouest du pays, Cibitoke se positionne petit à petit en maux commis à l’endroit des filles et femmes. En un seul mois d’octobre, le centre de développement familial et communautaire CDFC dans cette province enregistre plus de 100 cas de violations basées sur le genre et un enfant de moins de 5ans est sur une liste des 12 sexuellement violées.



Par: Isanganiro , vendredi 11 novembre 2016  à 17 : 02 : 22
a

Dans un rapport du CDFC, en un seul mois d’octobre, la province de Cibitoke compte 133 cas de violations basées sur le genre dont 12 violations sexuelles. Ces violations ont été catégorisées en quatre types par le CDFC : les violations sexuelles, physiques, psychologiques et économiques.

Sur les six communes que comptent ladite province, Rugombo vient en premier lieu avec 39 cas, 3 étant des violations sexuelles, Mugina regorge 25 cas dont 3 violations sexuelles, Buganda enregistre 23 cas avec 2 filles violées, Mabayi encaisse 19 cas dont 2 victimes de violences sexuelles, la commune Murwi emmagasine 15 victimes avec une sexuellement violée et Bukinanyana vient en dernière position avec 12 cas dont une fille violée.

De ce rapport mensuel, le centre de développement familial et communautaire souligne qu’une série de causes serait parmi les facteurs déclencheurs de cette recrudescence des violations basées sur le genre dans cette province. Il s’agit entre autres d’une forte augmentation de la population. Cibitoke est aussi une province frontalière du Rwanda et de la RDC, ce qui permet des mouvements migratoires intenses et un homme peut entretenir deux ou plusieurs femmes. C’est également une province située dans la région de l’Imbo, ce qui favorise selon le CDFC, des pratiques de concubinage et des unions libres.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

221 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 16 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 9 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 8 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 8 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 8 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 8 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 8 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 8 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 8 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 7 %)