Cibitoke : La recrudescence des violations basées sur le genre.


La province de l’ouest du pays, Cibitoke se positionne petit à petit en maux commis à l’endroit des filles et femmes. En un seul mois d’octobre, le centre de développement familial et communautaire CDFC dans cette province enregistre plus de 100 cas de violations basées sur le genre et un enfant de moins de 5ans est sur une liste des 12 sexuellement violées.



Par: Isanganiro , vendredi 11 novembre 2016  à 17 : 02 : 22
a

Dans un rapport du CDFC, en un seul mois d’octobre, la province de Cibitoke compte 133 cas de violations basées sur le genre dont 12 violations sexuelles. Ces violations ont été catégorisées en quatre types par le CDFC : les violations sexuelles, physiques, psychologiques et économiques.

Sur les six communes que comptent ladite province, Rugombo vient en premier lieu avec 39 cas, 3 étant des violations sexuelles, Mugina regorge 25 cas dont 3 violations sexuelles, Buganda enregistre 23 cas avec 2 filles violées, Mabayi encaisse 19 cas dont 2 victimes de violences sexuelles, la commune Murwi emmagasine 15 victimes avec une sexuellement violée et Bukinanyana vient en dernière position avec 12 cas dont une fille violée.

De ce rapport mensuel, le centre de développement familial et communautaire souligne qu’une série de causes serait parmi les facteurs déclencheurs de cette recrudescence des violations basées sur le genre dans cette province. Il s’agit entre autres d’une forte augmentation de la population. Cibitoke est aussi une province frontalière du Rwanda et de la RDC, ce qui permet des mouvements migratoires intenses et un homme peut entretenir deux ou plusieurs femmes. C’est également une province située dans la région de l’Imbo, ce qui favorise selon le CDFC, des pratiques de concubinage et des unions libres.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

206 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 39 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 7 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 7 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 7 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 6 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 5 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 5 %)