Kanyosha : Petite canalisation, un danger à la population


Deux maisons abritant quatre familles dans une même parcelle ont été débordées par l’eau de pluie qui s’est abattue dans le quartier Gisyo de la zone Kanyosha en Mairie de Bujumbura le soir de ce Jeudi. Les maisons présentent déjà des fissures dues au manque de canalisation selon les habitants de la place . Ils demandent d’être secourue avant le drame.



Par: Isanganiro , vendredi 11 novembre 2016  à 17 : 11 : 36
a

Des fissures se remarquent sur les façades de certaine maisons suite a la pluie tombée dans la nuit de jeudi a vendredi sur l’avenue baptisée Musigiti du quartier Gisyo 4 de la zone Kanyosha. Elle s’est transformée en une rivière où on note trois parcelles qui sont débordées sur cette même avenue. La parcelle la plus menacée abrite quatre familles. Les maisons qui y sont construites connaissent déjà des fissures due à l’inondation.
Ces familles qui comptent environ vingt personnes disent qu’elles ont passé une nuit blanche par manque d’endroit où mettre une brassière pour la cuisson. "L’eau entrant n’avait pas où passer pour rejoindre l’extérieur car il n ’ y a pas de canalisation préalablement aménagée ; elle se stationne ici", explique un membre de ces familles. Il ajoute que des biens ont été endommagés tels que les matelas et qu’ils ont vite coupé l’électricité pour limiter les dégâts.
Les habitants de cette localité qui ont vu leurs maisons embourbées et objets endommagés par ces pluies se voient toujours exposés aux conséquences des pluies suite à l’absence de grandes canalisations capable d’acheminer une quantité d’eau de pluie à l’intérieur du quartier, ce qui ne limitera du tout l’eau de couler vers leurs maisons. Dans l’urgence, ces familles demandent aux âmes charitables de leurs venir en aide et au gouvernement de penser déjà à l’aménagement des canaux plus importants sur les avenues et à l’intérieur du quartier du le fait que la capitale ne cesse de s’agrandir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

306 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 7 %)

Muyinga : Les Batwa évoluent !,(popularité : 6 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 5 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 5 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 5 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 4 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 4 %)