Bubanza : Vingt ans de prison ferme pour Nyabenda Boniface qui a tué son frère


Dans le cadre des procès qualifiés de flagrance, le tribunal de grande instance de Bubanza a siégé dans l’après-midi de ce lundi pour l ́affaire d un certain Nyabenda Boniface, un homme de Ntamba en commune Musigati qui a tué ce samedi, à coups de machette, son frère sur fond de conflit foncier. Et l’ inculpe a été condamné à une servitude pénale de vingt ans de prison ferme.



Par: Isanganiro , mardi 15 novembre 2016  à 16 : 56 : 13
a

Au cours de la séances qui a duré presque une demi heure, l’auteur du crime, apparemment dans un esprit de regret, a reconnu les faits et ne cessait de demander pardon."Oui, je l ̔ai tué à trois coups de machette. J ̔étais très furieux et en plus ,j ̔avais pris un verre de trop. On s ̔était chamaillé durant toute la journée suite à un conflit foncier qui date de longtemps, mais après tout ça, je demande pardonˮ, a déclaré Nyabenda Boniface lors de cette audience publique.

L ̔auteur du crime a également expliqué que le jour du drame, les deux parties en conflit s ̔étaient même confiés au chef de colline qui n ̔a pas pu les réconcilier, la victime a refusé selon son assassin. "Le procès concernant notre conflit se trouve au tribunal de résidence de Ntamba en commune Musigati. Ce tribunal nous avait même interdit à faire quoi que ce soit sur cette propriété en discorde avant la fin du procès", renchérit Nyabenda Boniface.

Alors que sa défense plaidait pour l’allégement de la sanction, Et que l’auteur du crime a avoué lui-même les faits, la sanction lui infligée a été de vingt ans de prison ferme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

417 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points





Les plus populaires
La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme,(popularité : 3 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 3 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 3 %)

Probablement veuve et orphelin à cause de Rwembe ,(popularité : 3 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 3 %)

Tanzanie : Sinduhije détenu atrocement, déplore Me Maingain,(popularité : 3 %)

Les déplacés de guerre ne sont pas disposés au retour sur leurs collines d’origines,(popularité : 3 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 3 %)