Inscription des anciens combattants : une obligation dans tout le pays




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 22 mars 2012  à 10 : 05 : 39
a

La constitution d’une nouvelle base de données est à l’origine d’une inscription obligatoire des anciens combattants prévue du 19 au 31 mars 2012, selon du moins les propos du porte-parole du ministère de la défense nationale et des anciens combattants, le colonel Gaspard Baratuza, lors d’une conférence tenue ce mercredi.

Selon le colonel Baratuza, les catégories concernées par ce recensement sont constituées essentiellement de personnes qui, suites aux injonctions de la communauté internationale qui réglemente l’effectif des militaires, se sont retrouvées dans la catégorie des démobilisés après la fusion des militaires de l’armée régulière avec les rebelles. D’autres sont les handicapées de guerre, militaires et policiers pensionnés depuis 2005 conformément aux accords d’Arusha.

« Toutes ces personnes sont appelées à se faire enregistrer dans leurs communes plus proches, » a précisé le colonel Baratuza.

Il a indiqué que, jusqu’à aujourd’hui, aucune sanction n’est prévue à l’endroit de ceux qui ne se feront pas enregistrer, sauf qu’ils risqueraient de perdre des avantages dont il s’est gardé de clarifier.

Pour le porte-parole de l’armée burundaise, beaucoup de rumeurs font parler d’elles depuis un certain temps comme quoi l’armée burundaise aurait l’objectif de les mobiliser dans le maintien de la paix en Somalie. De la part du porte-parole du ministère de la défense, ce sont des rumeurs sans fondements.

La conférence de presse est intervenue au moment où des pensionnés du ministère de la défense s’étaient massivement rassemblés à l’Hôtel Montana ce mercredi, pour réclamer le respect de leurs barèmes salariaux car, depuis 1993 l’INSS, les a payés des sommes d’argent de loin inférieures à celles qu’ils attendaient, selon eux.

S’exprimant sur ce point, le colonel Baratuza a indiqué que les anciens combattants font seulement objet de manipulations du moment même que, selon toujours le porte-parole du ministère de la défense, le ministère de tutelle n’était pas au courant, et à promis de s’exprimer sur la question d’ici une semaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1026 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 81 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 8 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 7 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 5 %)

Musaga : la tension monte !,(popularité : 4 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 3 %)

Bujumbura secoué par des grenades ce matin, un mort et une trentaine de blessés,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

"INKARABWE", une menace à Bubanza,(popularité : 3 %)