Inscription des anciens combattants : une obligation dans tout le pays




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 22 mars 2012  à 10 : 05 : 39
a

La constitution d’une nouvelle base de données est à l’origine d’une inscription obligatoire des anciens combattants prévue du 19 au 31 mars 2012, selon du moins les propos du porte-parole du ministère de la défense nationale et des anciens combattants, le colonel Gaspard Baratuza, lors d’une conférence tenue ce mercredi.

Selon le colonel Baratuza, les catégories concernées par ce recensement sont constituées essentiellement de personnes qui, suites aux injonctions de la communauté internationale qui réglemente l’effectif des militaires, se sont retrouvées dans la catégorie des démobilisés après la fusion des militaires de l’armée régulière avec les rebelles. D’autres sont les handicapées de guerre, militaires et policiers pensionnés depuis 2005 conformément aux accords d’Arusha.

« Toutes ces personnes sont appelées à se faire enregistrer dans leurs communes plus proches, » a précisé le colonel Baratuza.

Il a indiqué que, jusqu’à aujourd’hui, aucune sanction n’est prévue à l’endroit de ceux qui ne se feront pas enregistrer, sauf qu’ils risqueraient de perdre des avantages dont il s’est gardé de clarifier.

Pour le porte-parole de l’armée burundaise, beaucoup de rumeurs font parler d’elles depuis un certain temps comme quoi l’armée burundaise aurait l’objectif de les mobiliser dans le maintien de la paix en Somalie. De la part du porte-parole du ministère de la défense, ce sont des rumeurs sans fondements.

La conférence de presse est intervenue au moment où des pensionnés du ministère de la défense s’étaient massivement rassemblés à l’Hôtel Montana ce mercredi, pour réclamer le respect de leurs barèmes salariaux car, depuis 1993 l’INSS, les a payés des sommes d’argent de loin inférieures à celles qu’ils attendaient, selon eux.

S’exprimant sur ce point, le colonel Baratuza a indiqué que les anciens combattants font seulement objet de manipulations du moment même que, selon toujours le porte-parole du ministère de la défense, le ministère de tutelle n’était pas au courant, et à promis de s’exprimer sur la question d’ici une semaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1052 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 13 %)

Hussein Radjabu introuvable à Mpimba,(popularité : 7 %)

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC,(popularité : 7 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 5 %)

Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 5 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 5 %)

Troisième agression d’un journaliste à moins de deux semaines,(popularité : 5 %)

Un incendie détruit deux kiosques au marché de Ngozi,(popularité : 5 %)

Infiltrations de rebelles burundais en RDC : ce que disent les services,(popularité : 5 %)

Des armes découvertes chez des jeunes du parti au pouvoir à Mutakura,(popularité : 5 %)