Chronique santé, 6 Decmbre 2016


Dans la suite de la chronique santé de ce mardi, le cardiologue Constantin NYAMUZANGURA revient sur les complications de cette maladie qui tue les gens en quelques heures seulement. Dans le traitement de cette maladie, la chance est du coté de celui qui arrive à l’hôpital au moins 4h après la survenue de la douleur thoracique intense qui est le premier signe de la crise



Par: Isanganiro , mercredi 7 décembre 2016  à 08 : 34 : 00