Burundi : Mkapa, décidé à en finir avec le conflit inter burundais


Le facilitateur dans la crise burundaise Benjamin Mkapa effectue une visite de trois jours au Burundi à partir de ce mercredi. Il compte s’entretenir avec plusieurs personnalités dont le président Pierre Nkurunziza en vue de tenter la relance de dialogue entre pouvoir et opposition qui est au point mort depuis plusieurs mois.



Par: Isanganiro , mercredi 7 décembre 2016  à 15 : 43 : 39
a

L’agenda de Benjamin Mkapa à Bujumbura semble surchargé. Parmi les personnalités à rencontrer figure le groupe des ambassadeurs africains, les représentants de l’Union africaine, les ambassadeurs de l’union européenne, des Etats unis, de la Chine et de la Russie, la chine et la Russie qui ont des points de vue divergents sur le conflit burundais, ainsi que le coordinateur résident des nations unies au Burundi. Pour les nationaux, l’ancien président tanzanien prévoit beaucoup plus de temps, 90 minutes, pour tenter de convaincre le président Pierre Nkurunziza à pouvoir dialoguer avec ses opposants.

Il rencontrera également les responsables politiques, la commission nationale de dialogue au niveau interne, la société civile, le forum des femmes et des jeunes, pour ne citer que ceux-là. A en croire le programme et un communiqué qui l’avait précédé, Benjamin Mkapa semble décidé à en finir avec le conflit burundais : Un accord entre pouvoir et opposition devra en effet être signé d’ici le mois de juin 2017. Depuis plusieurs mois, le facilitateur Mkapa n’a pas encore réussi le pari de réunir autour d’une même table de négociations, le pouvoir de Bujumbura et ses opposants.

Depuis l’éclatement de la crise au Burundi fin avril 2015, à l’annonce du troisième mandat du président Nkurunziza, des rapports internationaux font état de plus de 1000 morts, des centaines de personnes torturées, d’autres portées disparues, chose que Bujumbura a toujours nié, arguant que ce sont des rapports qui n’ont d’autres visées que de ternir l’image du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

553 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 5 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 5 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 4 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)