Burundi : Mkapa, décidé à en finir avec le conflit inter burundais


Le facilitateur dans la crise burundaise Benjamin Mkapa effectue une visite de trois jours au Burundi à partir de ce mercredi. Il compte s’entretenir avec plusieurs personnalités dont le président Pierre Nkurunziza en vue de tenter la relance de dialogue entre pouvoir et opposition qui est au point mort depuis plusieurs mois.



Par: Isanganiro , mercredi 7 décembre 2016  à 15 : 43 : 39
a

L’agenda de Benjamin Mkapa à Bujumbura semble surchargé. Parmi les personnalités à rencontrer figure le groupe des ambassadeurs africains, les représentants de l’Union africaine, les ambassadeurs de l’union européenne, des Etats unis, de la Chine et de la Russie, la chine et la Russie qui ont des points de vue divergents sur le conflit burundais, ainsi que le coordinateur résident des nations unies au Burundi. Pour les nationaux, l’ancien président tanzanien prévoit beaucoup plus de temps, 90 minutes, pour tenter de convaincre le président Pierre Nkurunziza à pouvoir dialoguer avec ses opposants.

Il rencontrera également les responsables politiques, la commission nationale de dialogue au niveau interne, la société civile, le forum des femmes et des jeunes, pour ne citer que ceux-là. A en croire le programme et un communiqué qui l’avait précédé, Benjamin Mkapa semble décidé à en finir avec le conflit burundais : Un accord entre pouvoir et opposition devra en effet être signé d’ici le mois de juin 2017. Depuis plusieurs mois, le facilitateur Mkapa n’a pas encore réussi le pari de réunir autour d’une même table de négociations, le pouvoir de Bujumbura et ses opposants.

Depuis l’éclatement de la crise au Burundi fin avril 2015, à l’annonce du troisième mandat du président Nkurunziza, des rapports internationaux font état de plus de 1000 morts, des centaines de personnes torturées, d’autres portées disparues, chose que Bujumbura a toujours nié, arguant que ce sont des rapports qui n’ont d’autres visées que de ternir l’image du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

561 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 3 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 2 %)

Un silence complice sur les défis de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Un projet de loi sur la presse décrié par plus d’un,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Le lac Tanganyika sert de cimetière : pourquoi ce silence assourdissant ?,(popularité : 2 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 2 %)