Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 23 mars 2012  à 17 : 33 : 42
a

Depuis le début du mois de juin 2011, la province de Rutana a déjà enterré 32 personnes victimes du VIH SIDA suite au manque de différents types de médicaments et à la nourriture de complément alimentaire selon le représentant provincial du réseau Burundais des personnes vivant avec le VIH, RBP+

15 personnes parmi elles sont originaires de la commune de Bukemba, dans cette province de Rutana, d’autres sont originaires des communes de Rutana, Mpinga kayove et ailleurs dans cette même province selon la RBP+ Rutana.

Parmi les raisons profondes de ces pertes de vies humaines, figurent notamment le manque de médicaments pour des personnes sous antirétroviraux, ARV, dans la plupart des lieus de distribution normalement gratuite de la part des médiateurs de santé dans cette province.

Les produits d’évaluation de l’état sérologique du patient ne sont pas disponibles dans les stocks de la part de ces médiateurs de santé. En cas d’hospitalisation, les patients sont contraints tous les frais de soin de santé ajoutent toujours ces personnes.

Outre l’absence des médicaments des malades du Sida et personnes victimes de VIH Sida, la suspension des activités du projet Pride constitue un coup dur pour ces personnes selon ces médiateurs de santé, qui indiquent que seul un médicament contre les infections opportunistes appelé Bactrime est disponible actuellement à l’Hôpital de Rutana.

Cette ONG distribuait les vivres aux personnes malades du Sida pour qu’elles prennent les médicaments sans en subir les effets négatifs. Hélas ces vivres manquent tellement de la part de ces personnes.

Rutana enterre cette trentaine de personnes au moment où les aides en provenance du fonds mondial contre le SIDA font des remous entre la RBP+ l’Alliance Burundaise contre le Sida, ABS .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

723 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent





Les plus populaires
Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 8 %)

Le Burundi affiche une malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans,(popularité : 8 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 7 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 7 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 7 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 6 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 6 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 6 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 6 %)