Diplomatie : La radiation de la ligue Iteka fait réagir la communauté internationale


L’ambassade de France au Burundi, l’ONU et la FIDH déplorent la décision des autorités burundaises de radier définitivement la plus ancienne organisation de défense des droits de l’Homme, la ligue Iteka, de la liste des associations autorisées à travailler au Burundi. Elles demandent au gouvernement burundais à revenir sur sa décision.



Par: Isanganiro , vendredi 6 janvier 2017  à 16 : 21 : 31
a

Dans une déclaration rendue publique hier, la France rappelle son attachement au respect des libertés d’opinion et d’expression et réaffirme son soutien à l’action des organisations de défense des droits de l’Homme partout dans le monde.

Dans un communiqué sorti ce mercredi 4 janvier, l’ONU avait également appelé le Gouvernement à revenir sur sa décision et à réexaminer les restrictions imposées aux autres organisations des droits de l’Homme et de la société civile qui ont été sanctionnées, ces trois derniers mois. L’organisation mondiale rappelle la contribution de cette ligue dans l’amélioration du respect des droits de la personne humaine au Burundi.

Pour la Fédération Internationale des ligues des Droits Humains, la dissolution de la Ligue ITEKA est une décision absurde et funeste. La FIDH souligne que cette radiation intervient à la suite de la publication, le 15 nombre 2016, de son rapport co-rédigé avec la Ligue ITEKA.

Pour rappel, la Ligue ITEKA faisait, jusque-là, l’objet d’une mesure de suspension provisoire. Le ministère de l’intérieur a expliqué que la ligue Iteka continuait à ternir l’image du Burundi malgré sa suspension.Elle était accusée, depuis le 24 octobre dernier, de « perturbation de l’ordre et de la sûreté de l’Etat. » et la décision de radier définitivement la Ligue Iteka a été rendue au grand jour en date du 21 Décembre 2016




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

210 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 10 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 9 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 6 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 6 %)

FORSC : L’Unité Nationale se cherche encore,(popularité : 6 %)

Nyanza Lac vit aussi la dense de certains imbonerakure ,(popularité : 6 %)

Kayanza : Les débats pour les élections de 2015 au deuxième jour,(popularité : 6 %)

Les relations sino-Burundaise sont bonnes ,(popularité : 6 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 6 %)

L’UE prête à accompagner les élections de 2015,(popularité : 6 %)