Burundi : La déclaration du CNARED n’intéresse que la Belgique, dit Nzobonariba


Après la décision de récuser définitivement par le CNARED le facilitateur William Mkapa au sortir de la rencontre à Bruxelles jeudi denier, le gouvernement burundais explique que la déclaration de cette plate forme n’intéresse que le pays qui abrite ces opposants burundais et que le dialogue doit continuer malgré tout entre les burundais épris de paix.



Par: Isanganiro , dimanche 8 janvier 2017  à 12 : 18 : 51
a

Selon le secrétaire et porte parole du gouvernement Burundais, le Cnared est une association des "terroristes " qui n’a jamais été reconnue par le gouvernement de Bujumbura et le facilitateur. Il souligne qu’il s’agit d’une association qui vient d’être agrée par la justice belge , une association de droit belge.

Philipe Nzobonariba explique que la récente déclaration de cette plate forme Cnared de ne plus participer dans toute activité organisée par William Benjamin Mkapa n’intéresse que le pays qui abritent ces opposants burundais.

" Le Cnared ne peut pas décliner une invitation du facilitateur qu’il n’ a pas reçu ou ne recevra pas", a déclaré Nzobonariba. Toutefois, ajoute le secrétaire du gouvernement, Bujumbura reste partie prenante dans le processus de dialogue piloté par l’ancien président Tanzanien W. Benjamin Mkapa dans lequel participeront tout burundais et toutes tendances épris de paix sauf "ceux qui ont souscrit aux terroristes et criminalité", a -il martelé Philippe Nzobonariba.

La plate forme des opposants burundais réunis au sein du CNARED avait annoncé qu’elle ne va plus participer aux négociations ou toute autre activité organisée par le facilitateur Benjamin Mkapa. Cette décision a été prise ce jeudi au terme d’une session extraordinaire qui a réuni à Bruxelles, depuis mercredi, les membres de ce conseil. Dans son communiqué, cette plate-forme de l’opposition burundaise essentiellement en exil conteste le côté penchant de l’ancien président tanzanien tout en demandant au médiateur Yoweli Museveni de trouver un autre facilitateur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

511 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Alidi Hicuburundi   ce  jeudi 26 janvier 2017   à 14 : 06 : 26

ukuri gucha muziko ntigusha.wewe philipo ntiwibagire aho wahora nuko wahora.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

La CENI propose la révision du code électoral de 2010 pour 2015 ,(popularité : 3 %)