Bubanza : Des lamentations au sein des familles des prisonniers de la maison d’arrêt


Les familles de certains détenus de la maison d’arrêt de Bubanza dont les procès ont été transférés à la cour d’appel de Bujumbura se lamentent du que les leurs ne comparaissent pas. Le procureur de la République à Bubanza rejette la responsabilité à la cour d’appel de Bujumburade ne pas les programme à temps



Par: Isanganiro , lundi 9 janvier 2017  à 15 : 30 : 14
a

Un des membres de la famille d’une personne détenue dit ne pas comprendre ce qui bloque la comparution des leurs à la cour d’appel de Bujumbura.
‘’Je ne vois pas pourquoi ils ne sont pas écoutés ; nous avons appris que leurs procès sont souvent programmés à la cour d`appel de Bujumbura. On refuse peut - être de les transporter à Bujumbura pour comparaitre ’’, se lamente une épouse de l’un des détenus. Elle ajoute que son mari a déjà comparu une seule fois à la cour d`appel , malheureusement il n’a pas été écouté. "Nous avons été informés que son procès est reporté pour des raisons non explicitées" ajoute la même source.

De son côté, le procureur de la République à Bubanza reconnait que le non comparution de ces détenus est un problème connu et précise que, malgré les lamentations des familles de ces détenus, ni le parquet de Bubanza, ni la maison d’arrêt de Bubanza, personne n’est responsable de ce désagrément. ‘’Nous n’avons même pas de problème de carburant, il est distribué par la direction générale des affaires pénitentiaires", explique Richard Ndayisaba, procureur de la République à Bubanza. Richard Ndayisaba rejette la responsabilité à la cour d’appel de Bujumbura. Il l’accuse de ne pas programmer les procès de ces détenus à temps.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

170 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi



a

Bujumbura : Les refoulés de Gasenyi reviennent un en un



a

Muyinga : Des survivantes du trafic d’êtres humains témoignent de leurs vies aux pays arabes



a

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines



a

Université du Burundi : Deux étudiants sont sous les verrous



a

Le TGI Muha prononce les peines contre les présumés coupables de la tentative d’assassinat du Lieutenant-Général Prime Niyongabo



a

"La justice burundaise n’agit pas en vase clos", explique la ministre de la justice



a

CVR : Enterrement digne des victimes projeté à l’horizon 2018



a

Burundi : Une des trois radios encore fermées pourrait incessamment reprendre ses programmes



a

Muyinga : Du respect pour les morts !





Les plus populaires
L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi ,(popularité : 7 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 4 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 2 %)

Manifestations contre une parodie de justice sur Ruvakuki,(popularité : 2 %)

Viol contre les élèves à Bubanza, un crime impuni,(popularité : 2 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 2 %)

Congo : Un an près leur assassinat, toujours pas de justice selon HRW ,(popularité : 2 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 2 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 2 %)

Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi ,(popularité : 2 %)