Bubanza : Des lamentations au sein des familles des prisonniers de la maison d’arrêt


Les familles de certains détenus de la maison d’arrêt de Bubanza dont les procès ont été transférés à la cour d’appel de Bujumbura se lamentent du que les leurs ne comparaissent pas. Le procureur de la République à Bubanza rejette la responsabilité à la cour d’appel de Bujumburade ne pas les programme à temps



Par: Isanganiro , lundi 9 janvier 2017  à 15 : 30 : 14
a

Un des membres de la famille d’une personne détenue dit ne pas comprendre ce qui bloque la comparution des leurs à la cour d’appel de Bujumbura.
‘’Je ne vois pas pourquoi ils ne sont pas écoutés ; nous avons appris que leurs procès sont souvent programmés à la cour d`appel de Bujumbura. On refuse peut - être de les transporter à Bujumbura pour comparaitre ’’, se lamente une épouse de l’un des détenus. Elle ajoute que son mari a déjà comparu une seule fois à la cour d`appel , malheureusement il n’a pas été écouté. "Nous avons été informés que son procès est reporté pour des raisons non explicitées" ajoute la même source.

De son côté, le procureur de la République à Bubanza reconnait que le non comparution de ces détenus est un problème connu et précise que, malgré les lamentations des familles de ces détenus, ni le parquet de Bubanza, ni la maison d’arrêt de Bubanza, personne n’est responsable de ce désagrément. ‘’Nous n’avons même pas de problème de carburant, il est distribué par la direction générale des affaires pénitentiaires", explique Richard Ndayisaba, procureur de la République à Bubanza. Richard Ndayisaba rejette la responsabilité à la cour d’appel de Bujumbura. Il l’accuse de ne pas programmer les procès de ces détenus à temps.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

214 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Le syndicat des magistrats réclame l’indépendance de l’appareil judiciaire ,(popularité : 4 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 2 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 2 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 2 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 2 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 2 %)