Burundi : Reprise ce jeudi à Arusha du dialogue inter burundais


A plus de deux tours dans le pays de Nyerere qui fut, lui aussi médiateur dans la crise burundaise, plus de trente protagonistes issus des partis politiques, indépendants, ex présidents et délégués du gouvernement se rencontrent à Arusha du 16 au 18 courant au tour du facilitateur Benjamin Mkapa pour tenter de dénouer la crise politico -sécuritaire qui a éclaté fin Avril 2015.



Par: Isanganiro , mercredi 15 février 2017  à 15 : 35 : 14
a

Après la visite de l’ancien président tanzanien et facilitateur dans le conflit inter burundais au mois de Décembre au Burundi et les récentes consultations au mois de Janvier à Arusha, 33 politiciens sans représentants de la société civile , trois représentants du gouvernement y compris figurent sur la liste des participants dans ces négociations prévues du 16 au 18 Février à Arusha.

JPEG - 11.7 ko

La liste des participants inquiète certaines organisations de la société civiles dont Onelop, Acopa,Mac, Aba, Codip, Capes+, Casaf, Folucon, Nade, Ligue Izere. Ces OSC trouvent que le gouvernement burundais ne devrait pas répondre à l’invitation sans que la liste n’est pas retouchée. Même son de cloche du parti Frodebu Nyakuri. Cette formation politique s’interroge de l’avenir du dialogue suite aux invitations données aux participants inhabituels. Keffa Nibizi souligne qu’il ne fallait pas parler de FNL-Amizero et Uprona - pro gvt ni de cheerman au nom de sa formation tel que mentionné sur les invitations.

JPEG - 16.6 ko

Du côté du gouvernement ,le Secrétaire Général et Porte Parole de Bujumbura Philippe Nzobonariba souligne que la participation des trois messagers du gouvernement sera conditionnée par le respect des recommandations formulées par conseil de sécurité qui plaide à ce que ceux qui sont poursuivis par la justice ne soient pas invités.

JPEG - 20.1 ko

De plus, le parti présidentiel CNDD-FDD ne compte pas rater ce rendez-vous. Le Secrétaire General de ce parti des aigle envisage appeler les politiciens en exil à rentrer au Pays. Evariste Ndayishimiye compte également plaider à ce que ceux qui sont poursuivis par la justice soient extradés.

JPEG - 15.7 ko

Le parti Sahwanya Frodebu de son tour se dit prêt à aider Mkapa à dénouer la crise burundaise de par ses origines. Léonce Ngendakumana garde espoir que le facilitateur va procéder d’abord à la différenciation des points nécessitant la facilitation et d’autres qui n’en ont pas besoin dans le but d’accélérer le diadoque.

JPEG - 19.2 ko

Selon le député de l’Assemblée legistrative de la communauté est-Africaine Emmanuel Nengo estime que certains politiciens risquent de mettre en avant les intérêts de leurs familles politiques. Pourtant , ce parlementaire délégué de l’Union pour la promotion des Batwa UNUPROBA apprécie positivement le pas déjà franchi du dialogue mais trouve que sa communauté devrait être représentée. "Les Batwa peuvent avoir à contribuer pour le bon déroulement du processus de paix", ajoute Nengo Emmanuel.

JPEG - 15.6 ko

En somme, le rendez- vous du dialogue de ce round est une occasion de donner et de recevoir. Selon l’ex président Sylvestre Ntibantunganya, les politiciens qui seront à Arusha doivent renoncer à leurs positions qui bloquent l’avancement du dialogue afin de répondre aux préoccupations qui hantent les intérêts majeurs de la population.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

246 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le gouvernement burundais accuse l’UE d’être derrière le plan de déstabilisation des institutions républicaines



a

Le FRODEBU initie " le mois dédié à la victoire de la Démocratie au Burundi "



a

Accord pour la crise burundaise au mois de juin , une promesse incertaine



a

Criminalité : Trois Imbonerakure tués à la grenade à Musaga



a

La perquisition nocturne et sans mandat, bientôt autorisée au Burundi



a

Le facilitateur Mkapa en quête de la solution à la crise burundaise



a

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise



a

Bururi : Limogeage en cascade des chefs collinaires à Vyanda



a

Rumonge : Un monument pour toutes les commémorations ?



a

Agathon Rwasa dénonce un plan de machination contre lui.





Les plus populaires
Rumonge : Célébration anticipée de la création de la province Rumonge ou campagne électorale déguisée du CNDD-FDD ?,(popularité : 7 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Le SG de l’ONU dit non aux attaques de vendredi,(popularité : 3 %)

Privé du FNL et du Ranac,Rwasa se présente quand-même aux élections ,(popularité : 3 %)

Le gouvernement burundais accuse l’UE d’être derrière le plan de déstabilisation des institutions républicaines,(popularité : 3 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 2 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

Nyanza Lac vit aussi la dense de certains imbonerakure ,(popularité : 2 %)