Bubanza : Un ouf de soulagement pour les habitants de kagwema


Après une longue période, les habitants de la colline Kagwema consommaient l’eau de la Rusizi. Ce vendredi, ils ont enfin bénéficié de l’eau potable de la part de la croix rouge, une d’eau qui vient au point nommé selon le chef collinaire.



Par: Isanganiro , lundi 27 février 2017  à 14 : 28 : 19
a

Ce réseau d’alimentation en eau potable Kabirizi—Kagwema aménagé par la Croix Rouge Burundi est de 21,42km et a un débit de 2,5 litres par seconde selon les rapports des travaux d’étude. Il va servir une population de 71 992 personnes réparties dans 10 603 ménages, six écoles fondamentales , deux établissements secondaires , trois centre de santé, un centre de négoce et un camp militaire selon le même rapport.

‘’Je n’avais jamais pensé qu’on finirait par avoir de l’eau propre sur notre colline, nous avions perdu cinq personnes noyées alors qu’elles tentaient de puiser de l’eau dans la rivière Rusizi’’, a indiqué le chef de colline Kagwema Kentin Marc Ngendakumana lors de l’inauguration de des bornes fontaines. Selon toujours lui, des maladies des mains sales et les verminoses constituaient aussi une menace chez les habitants de cette colline.

Les travaux d’ études ont été appuyés techniquement par l’Agence de l’ Hydraulique et de l’Assainissement en milieu rural alors que constructions ont été exécutés par la croix rouge pendant trois mois et ont couté une somme de 420 millions fbu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

289 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 12 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 11 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 11 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 10 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 9 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 9 %)