Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Dialogue inter Burundais : Le Parlement burundais demande à la CNDI d’entrer en contact avec Mkapa


Le dialogue interne touche à sa fin et un autre dialogue, celui d’Arusha,se poursuit sous l’égide du facilitateur Mkapa pour les Burundais qui estiment que leur sécurité n’est pas garantie au Burundi. Selon Reverien Ndikuriyo président du sénat burundais, il faut éviter des chevauchements entre les deux. C’étaitce jeudi 9 mars 2017, lors de l’atelier de clôture des activités de la commission nationale du dialogue inter burundais (CNDI), auquel étaient invités les membres des deux chambres du parlement.



Par: Isanganiro , vendredi 10 mars 2017  à 16 : 52 : 13
a
JPEG - 19.7 ko

« Il semble que vous êtes entrain de travailler chacun de son côté alors que vous travaillez pour une même nation et un même peuple », a dit M. Ndikuriyo. Arusha, dit-il, a son propre programme. Il se demande s’il ne faut pas échanger avec la facilitation de Mkapa sur l’agenda des discussions dans le soucie d’harmonisation du contenu avec les vœux de la population.

Evoquant la souveraineté du peuple, Réverien Ndikuriyo craint le refus de la population à appliquer des closes qui sortiraient du dialogue d’Arusha au cas où ces dernières ne refléteraient pas sa volonté. Le président du sénat a suggéré à la CNDI d’aller s’entretenir avec le facilitateur Benjamin Mkapa afin d’éviter le chevauchement dans la mise en application des closes issus des deux dialogues. Cela, a poursuivi le sénateur RéverienNdikuriyo, permettra de prendre des décisions qui répondent aux aspirationsdu peuple dans sa diversité.

La démocratie, pilier de la paix durable

JPEG - 14.3 ko

Selon le député Pascal Nyabenda, président de l’Assemble nationale, la démocratie est le pilier de la paix durable. Selon lui, le nœud des problèmes que traverse le pays actuellement sont la constitution et les accords de paix et de réconciliation d’Arusha signés en l’an 2000. Il propose que ces accords soient analysés afin de voir ce qui a été mis en application et ce qui reste à mettre en œuvre.

Au chapitre de la constitution, M. Nyabenda demande que cette loi fondamentale soit revisitée. A propos des mandats présidentiels, le président de l’assemblée demande un débat qui permettrait de lever la limitation des mandats. A se yeux la constitution devrait permettre au président sortant de se représenter à condition qu’il y ait alternance après deux mandats.

Des partis politiques forts autour d’un projet de société claire

JPEG - 18.8 ko

Pour Agathon Rwasa les mandats, les mandats présidentiels doivent être limités à deux afin de garantir le partage équitable du pouvoir. Au chapitre des élections en perspective le dépité Rwasa demande l’ouverture de l’espace politique pour tous pour une compétition équilibrée. Selon lui, l’effectif des partis politiques au Burundi est un autre défi. Il trouve qu’il n’y a pas autant de projet de société qu’il y a autant de parti. Il propose que la liste de ces partis soit réduit afin de constituer des partis politiques forts avec un projet de société claire capable de représenter valablement différentes opinions et pensées politiques.

Il est à noter que cette cession du dialogue organisée à l’intention des parlementaires, était la dernière, après que la commission ait parcouru toutes les provinces et communes du pays. La CNDI a rencontré, dans son périple, les représentants de toutes les couches de la société burundaise avec comme objectif de trouver la voie de sortie aux violences qui ont toujours caractérisé les périodes électorales aux Burundi depuis les années de l’indépendance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

330 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 63 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 12 %)

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 8 %)

La CVR a besoin des journalistes pour accomplir ses missions,(popularité : 6 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 6 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 6 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 6 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 5 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 5 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 5 %)