Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme


Le paludisme devient officiellement une épidémie au Burundi. Une déclaration lue ce lundi par la ministre de la santé publique et de lutte contre le sida semble alarmante. Plus de trois mille sont mortes l’année dernière, contre 700 du premier janvier au 10 mars de l’année en cours. Et sur une population d’autour de onze millions d’habitants, plus de huit millions ont été atteintes de la maladie en 2016. L’OMS salut le courage de Bujumbura et promet un soutien pour juguler la maladie.



Par: Isanganiro , mardi 14 mars 2017  à 07 : 16 : 11
a

C’est enfin officiel, le paludisme devient une épidémie au Burundi. Les conclusions d’une mission d’experts de l’OMS, organisation mondiale de la santé, et à la dernière mise à jour faite par le système de surveillance épidémiologique sont parlantes selon la ministre burundaise de la santé publique, Josiane Nijimbere. Sur une population d’autour de 11 millions, plus de huit millions ont été atteints en 2016.
‘’Le ministère de la sante publique confirme que le Burundi fait face à une épidémie de paludisme. Cette dernière mise à jour indique un total cumulé de 8.169.484 cas confirmés de paludisme notifies au cours de l’année 2016 ‘’, a précisé la ministre de la sante Dr Josiane Nijimbere.

Plus de trois mille personnes sont mortes en 2016, contre 700 entre le premier janvier et le 10 mars de l’année en cours selon encore la ministre. Elle fait également savoir que les plus touchées sont des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans. D’après toujours Josiane Nijimbere, les provinces les plus frappées par cette épidémie de paludisme sont entre autres les provinces du nord, nord – est. Au premier rang viennent les provinces de Muyinga, Kirundo, Karusi, Cankuzo tandis qu’au second rang s’aligne les provinces de Ngozi, Kayanza,Gitega et Rutana.

Dr Walter KAZADI MULOMBO, représentant du bureau de l’OMS au Burundi, a tenu félicite la ministre pour la déclaration, avant de promettre à son tour un appui pour le gouvernement.

Un plan de riposte équivalent à 31 millions de dollars américains a été proclamé pour faire face à l’épidémie, mais c’est plan dynamique, pouvant changer selon les besoins sur terrain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

201 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés





Les plus populaires
6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 12 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 11 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 11 %)

Une personne tuée dans une attaque visant le chantier des sœurs Oblates à Bujumbura,(popularité : 10 %)

Infiltrations de rebelles burundais en RDC : ce que disent les services,(popularité : 10 %)

Muyinga/sécurité : Trente fusils de type karashinikov saisis à Giteranyi ,(popularité : 10 %)

Des armes découvertes chez des jeunes du parti au pouvoir à Mutakura,(popularité : 10 %)

Les Etats-Unis accusent le Rwanda de chercher à "déstabiliser" le Burundi ,(popularité : 9 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 9 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 9 %)