Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme


Le paludisme devient officiellement une épidémie au Burundi. Une déclaration lue ce lundi par la ministre de la santé publique et de lutte contre le sida semble alarmante. Plus de trois mille sont mortes l’année dernière, contre 700 du premier janvier au 10 mars de l’année en cours. Et sur une population d’autour de onze millions d’habitants, plus de huit millions ont été atteintes de la maladie en 2016. L’OMS salut le courage de Bujumbura et promet un soutien pour juguler la maladie.



Par: Isanganiro , mardi 14 mars 2017  à 07 : 16 : 11
a

C’est enfin officiel, le paludisme devient une épidémie au Burundi. Les conclusions d’une mission d’experts de l’OMS, organisation mondiale de la santé, et à la dernière mise à jour faite par le système de surveillance épidémiologique sont parlantes selon la ministre burundaise de la santé publique, Josiane Nijimbere. Sur une population d’autour de 11 millions, plus de huit millions ont été atteints en 2016.
‘’Le ministère de la sante publique confirme que le Burundi fait face à une épidémie de paludisme. Cette dernière mise à jour indique un total cumulé de 8.169.484 cas confirmés de paludisme notifies au cours de l’année 2016 ‘’, a précisé la ministre de la sante Dr Josiane Nijimbere.

Plus de trois mille personnes sont mortes en 2016, contre 700 entre le premier janvier et le 10 mars de l’année en cours selon encore la ministre. Elle fait également savoir que les plus touchées sont des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans. D’après toujours Josiane Nijimbere, les provinces les plus frappées par cette épidémie de paludisme sont entre autres les provinces du nord, nord – est. Au premier rang viennent les provinces de Muyinga, Kirundo, Karusi, Cankuzo tandis qu’au second rang s’aligne les provinces de Ngozi, Kayanza,Gitega et Rutana.

Dr Walter KAZADI MULOMBO, représentant du bureau de l’OMS au Burundi, a tenu félicite la ministre pour la déclaration, avant de promettre à son tour un appui pour le gouvernement.

Un plan de riposte équivalent à 31 millions de dollars américains a été proclamé pour faire face à l’épidémie, mais c’est plan dynamique, pouvant changer selon les besoins sur terrain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

157 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : De vieux démons se réveillent à Buyenzi



a

Muyinga : Un site pour moulins touche par l’incendie



a

Burundi : Un groupe prêt à liquider A. Rwasa, révèle Jacques Bigirimana



a

Rumonge reçoit encore des réfugiés congolais



a

Burundi : Une mort occasionnée, une cicatrice difficile à guérir



a

Cibitoke : Embuscade tendue sur la RN5



a

Rumonge : Une cinquantaine de congolais expulsés



a

Burundi : Des maisons et enclos brulés à Musongati



a

Cibitoke : Des maisons sont brulées en cascade sur la colline Ndava



a

« Nous ne savons rien du fonctionnement des feux tricolores », disent certains conducteurs





Les plus populaires
Bujumbura : De vieux démons se réveillent à Buyenzi,(popularité : 11 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 5 %)

Le gouvernement dit ignorer le plan safisha, la société civile toujours inquiète ,(popularité : 3 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 3 %)

Muyinga/Deux présumés membres des groupes armés arrêtés en Tanzanie,(popularité : 2 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 2 %)

Muyinga : Un site pour moulins touche par l’incendie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 2 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 2 %)