Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations


Le projet de pavage des rues de la ville de GITEGA tarde encore malgré les contributions des citadins . Ce retard déjà encaissé inquiète donc ceux et surtout les habitants du quartier Shatanya qui se sont acquittés de cette tâche depuis l’an 2004.



Par: Isanganiro , lundi 3 avril 2017  à 14 : 47 : 34
a

Ce projet de pavage des avenues de la ville de GITEGA date de 2004. A cette époque, l’administration communale et provinciale à GITEGA exigeaient une contribution de 80 000F par ménage des sous-quartier Shatanya I et II , pour que le projet de pavage dont l’exécution était confiée à PTPCE soit monté.

’’Jusqu’au mois de mai 2005, ces habitants avaient déjà versé leurs sommes d’argent sur les comptes bancaires qui avaient été ouverts à cet effet " témoignent les gens qui étaient chargés du recouvrement de ces contributions. "De 2012 à 2014, c’était le tour des habitants des autres quartiers de la ville qui ont été demandé de verser une contribution de 20000F par ménage pour permettre les début des travaux de pavage dans leurs quartiers", expliquent les habitants de ces quartiers. Ces habitants précisent encore qu’ à ce moment, en plus des 80 000F ils ont été contraints d’ajouter encore 20 000F par ménage.

Ces citadins de GITEGA qui ont déjà donnée leurs cotisations se posent la question de savoir à quand le début de ces les travaux de pavage dans leurs quartiers à plus d’une décennie de leurs cotisations. Ces habitants qui regrettent que l’administration n’a pas honoré ses promesses, demandent des éclaircissement sur la gestion et la situation de leurs fonds.

Néanmoins, ils saluent l’initiative de l’ administration pour les travaux de bitumage de l’axe qui mène à l’hôpital de GITEGA en plus des autres dont les travaux sont en cours dans cette ville, bientôt la capitale politique du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

323 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges



a

L’exposition Jua kali guvu kazi encore une fois à Bujumbura



a

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba



a

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité.



a

Exploitation du nickel de Musongati : toujours à la case départ



a

Burundi : Le maïs en disparition à Mwaro



a

La banque mondiale prête à financer le projet d’infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika



a

Un budget général de l’Etat, financé à plus de 80% par les ressources internes



a

L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro



a

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence





Les plus populaires
A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 14 %)

Le marché de Jabe déménage vers le terrain du lycée municipal Bwiza,(popularité : 4 %)

Rumonge : La nouvelle loi sur la pêche au centre des échanges,(popularité : 3 %)

Les femmes font avancer le pays ,(popularité : 3 %)

L’économie du pays va decrescendo ,(popularité : 3 %)

La Banque centrale s’acquitte de ses responsabilités ? ,(popularité : 3 %)

Pourquoi la pénurie d’essence ?,(popularité : 2 %)

Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire ,(popularité : 2 %)

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba ,(popularité : 2 %)

Muyinga : Des centaines de pylônes en décomposition au centre de négoce en besoin d’électricité. ,(popularité : 2 %)