La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 29 mars 2012  à 19 : 08 : 24
a

"La société civile et les médias sont purement et simplement des politiciens depuis le retrait de l’opposition politique regroupée au sein de l’ADC Ikibiri des élections législatives de 2010", ce sont là les propos de Daniel Gélase Ndabirabe, Secrétaire Général du parti CNDD FDD ce mercredi devant un parterre de diplomates, de quelques membres du gouvernement et des quelques membres des deux chambres du parlement qui prenaient part à un atelier sur le statut de l’opposition politique au Burundi.

Selon Daniel Gélase Ndabirabe, les médias privés et la société civile jouent à la récupération du domaine politique. Il a indiqué qu’au regard de certaines émissions diffusées par les médias privés particulièrement la Radio Publique Africaine, RPA personne ne pourrait douter qu’ils manquent à leurs responsabilités.

De la part du Secrétaire Général du parti au pouvoir au Burundi certaines des émissions qui passent dans ces médias ne peuvent pas du tout être diffusées par la Radio Nationale. En réponse à cette critique non moins dure à l’égard des médias et de la société civile, Sylvestre Ntibantunganya, Ex président de la République et aussi ancien journaliste a indiqué qu’à sa connaissance, le journaliste n’invente rien dans son travail d’intérêt public. Selon lui, le journalisme se limite uniquement dans la description des faits sur terrain.

Face à cette position de Daniel Gélase Ndabirabe, le Président de l’Union Burundaise des Journalistes , UBJ, Alexandre Niyungeko, dit qu’il le comprend parfaitement. Elle reflète, selon lui, son appartenance politique.

Selon Alexandre Niyungeko, les médias ont l’obligation de donner la parole à tout le public, dont l’opposition politique et la mouvance.

De son côté, Pacifique Nininahazwe, délégué Général du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, FORSC, dit que la société civile a droit de regard sur tous les aspects de la vie du pays à l’instar des autres citoyens.

La réaction du secrétaire général du parti au pouvoir selon laquelle les médias privés et la société civile roulent pour l’opposition politique a lieu un jour après la grève sur la cherté de la vie qui avait été lancée par les organisations de la société civile et les confédérations syndicales. Les médias privés ont couvert cet événement à travers tout le territoire national




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

892 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 3 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 3 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 3 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 3 %)