La société civile, les syndicats et le gouvernement devraient privilégier le dialogue




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 29 mars 2012  à 18 : 08 : 39
a

« La société civile et les syndicats devraient faire preuve de professionnalisme et de perspicacité afin que les actions menées et les revendications exprimées ne soient l’objet d’une quelconque exploitation politicienne, » tel est le contenu de la déclaration de la commission nationale indépendante des droits de l’homme, CNIDH, rendue publique après le mouvement de grève pacifique lancée par les organisations de la société civile et les syndicats ce mardi.

A travers cette déclaration, elle indique que les séances de dialogue entre les deux parties ont accouché d’une souris.

« La CNIDH déplore que ce dialogue n’ait pas abouti à un consensus sur les stratégies efficaces de lutte contre la dont les conséquences aggravent les conditions de vie de la population » a-t-on indiqué dans ce communiqué.

La CNIDH indique que la cherté de la vie s’explique aussi par la conjoncture économique régionale et mondiale difficile et dont les répercussions ne sont pas sans affecter l’économie nationale.

La CNIDH, tout en se réjouissant du déroulement pacifique de cette grève recommande aux deux parties de privilégier le dialogue au lieu de se livrer à une guerre médiatique aux effets pervers. Elle demande au gouvernement de mettre sur pied un cadre de dialogue où les soubassements de cette grève soient débattus sans faux fouillant.

Il s’agit du payement de l’impôt professionnel sur les mandataires politiques, de la suspension de la hausse des prix de l’eau et de l’électricité par la REGIDESO et de la création d’un cadre de dialogue pour débattre sur les questions de la cherté de la vie.

Selon la CNIDH, le conseil économique et social devrait être redynamisé suite à la problématique du développement du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

367 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 33 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 8 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 8 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 7 %)

Muhuzu : Le gouverneur de Rumonge apaise la tension,(popularité : 7 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 7 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 6 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 6 %)