L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 31 mars 2012  à 10 : 30 : 45
a

490 cas de violation des droits de l’homme et de principes de bonne gouvernance ont été relevés par l’Eglise Catholique de Mai 2011 à février 2012 à travers la Commission Episcopale Justice et Paix dans huit communes des diocèses Bururi, Bujumbura, Ruyigi et Muyinga selon du moins le contenu d’un rapport rendu public le 29 mars 2012 par l’Archevêque de Bujumbura Président de ladite commission .

Selon ce rapport, 124 parmi ces cas concernent les atteintes au droit à la vie.

Les auteurs sont surtout les hommes en uniformes ou les civils souvent sous la couverture de l’administration selon Jean Marie Vianney , Expert en droit de l’homme. Les provinces qui enregistrent plus de cas parmi ces victimes sont Muyinga et Bujumbura, selon toujours ce rapport.

D’autres chapitres des droits de l’homme qui ont été violés concernent surtout la torture physique, l’atteinte au droit à la liberté d’expression, d’opinion, de circulation, d’association et autres qui, à elles seules, se chiffrent à 302 d’après toujours ce rapport.

Un autre chapitre important de cette synthèse est relatif à la violation des principes de bonne gouvernance en occurrence la corruption et les malversations économiques, la mauvaise gestion des biens publics, la non transparence dans la gestion de la commune et autres qui pendant cette période se chiffrent à 82.

L’expert en droit de l’homme, Jean Marie Vianney Kavumbagu et le politologue, Professeur Siméon Barumwete, ont apprécié positivement ce rapport qui, selon eux, reflète l’état de la gouvernance surtout dans l’administration à la base malgré sa petitesse.

Pour le professeur Siméon Barumwete , une telle étude mérite une attention particulière de la part des décideurs politique de ce pays car depuis la chute du mur de Berlin , la bonne gouvernance et la promotion des droits de l’homme sont les portes d’accès pour les aides dans les pays du Sud.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

777 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 14 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 13 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 12 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 12 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 12 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 11 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 11 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 10 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 10 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)