GATUMBA : Les Familles des personnes enlevées dans le désespoir


Près d’une semaine après l’attaque sur un bus de transport en commun qui assurait la liaison Bujumbura-Gatumba, l’incertitude plane toujours sur le sort de trois personnes encore introuvables.



Par: Isanganiro , dimanche 16 avril 2017  à 12 : 41 : 02
a

Trois personnes restent introuvables depuis l’attaque menée contre un bus de transport en commun dans la nuit de dimanche à Lundi. « Elles ont été enlevées par un groupe d’hommes armés qui a attaqué le bus », affirment leurs familles qui habitent dans la zone Gatumba.

Ce bus a été attaqué lorsqu’il arrivait dans la localité de Kigaramangu, au quartier Kajaga de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura. C’était vers 20h. « Une personne a été touchée par une balle au niveau du ventre, une autre a été légèrement blessée », selon le porte-parole de la Police.

Les trois personnes sont : l’Abbé Adolphe Ntahondereye. « Il rentrait de Kajaga où il s’était rendu pour prêcher la bonne nouvelle », selon ses proches. Au cours de cette attaque, est aussi porté disparu l’artiste de la musique traditionnelle Mathias Mujuriro. Son épouse indique qu’il s’était rendu en ville pour chercher de quoi nourrir sa famille, comme il le faisait toujours. Il est père de 10 enfants. Sur cette liste figure aussi, un certain Ramadhan Barakamfitiye, père de 7 enfants et soudeur à Gatumba.

« Nous avons parcouru la partie de la foret de l’endroit où ils auraient été enlevés pour voir si il y a au moins les traces sans succès », précise un des proches de l’Abbé Adolphe. Les familles des trois personnes demandent à l’administration d’aider pour retrouver les leurs.

Le Chef de la Zone Rukaramudi , au cours d’ une réunion de sécurité de mardi 11 avril 2017, indique que des mesures de renforcement de la sécurité sur la route Bujumbura-Gatumba ont été prises.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

185 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Nous ne savons rien du fonctionnement des feux tricolores », disent certains conducteurs



a

En moins de 24heures, Bujumbura perd ses quatre citadins



a

Un incendie près de la Station Mogas Kigobe



a

La criminalité en recrudescence à Musaga



a

Burundi : Il est libre après une semaine de détention en RD Congo



a

Week end Sécurité : Le bilan s’alourdit du jour le Jour



a

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta



a

Muyinga : Un papa brule son fils



a

Bubanza : Le retour des femmes /hommes adeptes d’Eusebie crée de remous dans les familles de Musigati



a

Le trafic des êtres humains inquiète les sénateurs burundais





Les plus populaires
Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 7 %)

Le ministre de la sécurité publique promet de ramener la sécurité en moins de 2 mois,(popularité : 6 %)

Recrudescence de la criminalité en Mairie de Bujumbura : 5 tués en zone Cibitoke,(popularité : 4 %)

« Nous ne savons rien du fonctionnement des feux tricolores », disent certains conducteurs ,(popularité : 4 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 3 %)

Un haut gradé de l’armée tué et un officier de police blessé dans des attaques à Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Plus de 10 personnes tuées dans des accidents de roulage à moins de deux semaines,(popularité : 3 %)

Muyinga/Deux présumés membres des groupes armés arrêtés en Tanzanie,(popularité : 3 %)

6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le gouvernement dit ignorer le plan safisha, la société civile toujours inquiète ,(popularité : 2 %)