2011, année des violations massives des droits de l’homme




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 31 mars 2012  à 10 : 30 : 34
a

392 personnes ont été tuées en 2011 selon le rapport que la ligue Iteka, une association Burundaise pour la défense des droits de l’homme a rendu public ce jeudi devant les diplomates, les autorités politiques et les membres de la société civile à Bjumbura .

De la part du président de cette association, Joseph Ndayizeye, ces crimes ont choqué l’opinion nationale et internationale particulièrement les exactions extrajudiciaires dont ont été accusés les hommes en uniformes surtout.

Il y a eu tout un débat pendant cette période sur une probable naissance d’une rébellion suite à ces crimes qui étaient consommés à grande échelle et l’eau aura débordé la vase quand 39 personnes furent tuées à Gatumba de la part de ce défenseur des droits de l’homme.

L’année 2011 aura aussi été caractérisée par les détentions arbitraires car cette association a pu recenser 251 victimes.

Joseph Ndayizeye a parlé aussi de favoritisme dans l’accès aux réunions publiques pour les partis politiques. Selon lui, les partis politiques qui collaborent avec le pouvoir avaient facilement la permission de tenir les réunions mais l’opposition politique ont eu difficilement accès à tenir des réunions publiquement.

Les responsables de la société civile et les syndicats ont, pendant cette période, été dans le collimateur de la justice burundaise.

Au sud du pays en particulier les résidents et les rapatriés ont fait face aux problèmes de terre, des difficultés qui, selon Joseph Ndayizeye, restent d’actualité.

Pour ce représentant de la ligue Iteka, toutes ces violations des droits de l’homme ont des conséquences négatives sur la vie de la population du peuple Burundais.

L’Etat devrait entamer le dialogue et surtout accepter le débat contradictoire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

408 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’extraction des matériaux de construction ronge les rivières de Bujumbura



a

Burundi : Makamba sur la liste des provinces hébergeant des fosses communes



a

Burundi : La Commission National International de Droit de l’Homme qualifie de partial le rapport onusien



a

Muyinga : Les juges restent au service des justiciables pendant les vacances judiciaires



a

L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi



a

Bujumbura : Les refoulés de Gasenyi reviennent un en un



a

Muyinga : Des survivantes du trafic d’êtres humains témoignent de leurs vies aux pays arabes



a

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines



a

Université du Burundi : Deux étudiants sont sous les verrous



a

Le TGI Muha prononce les peines contre les présumés coupables de la tentative d’assassinat du Lieutenant-Général Prime Niyongabo





Les plus populaires
Burundi : L’extraction des matériaux de construction ronge les rivières de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Le SYMABU lance un préavis de grève,(popularité : 3 %)

Ngendakumana relaché une journée après son arrestation ,(popularité : 3 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 2 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 2 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 2 %)

Le sénat burundais approuve la nomination de hauts magistrats,(popularité : 2 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 1 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 1 %)