Muyinga : L’épidémie du paludisme en régression.


Des cas de paludisme enregistrés diminuent ces jours- ci dans la province sanitaire de Muyinga. Plus de 15000 cas enregistrés par semaine poussent la communauté à rester mobilisée contre cette epidemie.



Par: Isanganiro , mercredi 26 avril 2017  à 21 : 27 : 30
a

Quinze mille cent dix et huit cas de paludisme ont été enregistrés dans la province sanitaire de Muyinga durant la 15 semaine de cette année .Des chiffres élèves certes mais qui reflettent une regression de cette maladie d’après Docteur Eric Nkunzimana, responsable du bureau provincial de santé.

Au cours de la première semaine du mois de janvier, on avait recensé 26593 cas de paludisme.Depuis que le gouvernent a annoncé l’épidémie de paludisme, plusieurs actions ont été engagées. Des unités de personnel de santé ont été déployées en clinique mobile. Des stocks de médicaments supplémentaires rendus disponibles. Des sensibilisations sur les mécanismes de lutte contre cette maladies se sont déroulées surtout par cinéma mobiles et théâtres interactifs dans la communauté, a t- on appris du responsable du bureau provincial de santé à Muyinga.

« Pour éliminer l’anophèles ,vecteur du paludisme, une campagne de pulvérisation intra domiciliaire a eu lieu », affirme le responsable de la province sanitaire. Dr Eric Nkunzimana ajoute que le combat continue. « Une campagne de distribution massive de moustiquaires est prevue dans les jours à venir » ,a-t-il indiqué. Malgré ces efforts consentis dans la lutte contre ce fléau, des malades continuent d’affluer vers les structures de santé. Deux enfants au moins partagent encore un même lit à l’hôpital de référence de Muyinga.

Que faut -il pour chasser l’anophèles ?

« La communauté toute entière doit se mobiliser », ajoute M.Mukezangango Damien Président de la Croix Rouge Branche Muyinga. Pour lui, cette épidémie fait que des ménages tombent dans la vulnérabilité. De là , à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, les volontaires de la croix rouge sillonnaient les collines en faisant des travaux d’assainissement dans le but de détruire les sites susceptible d’abriter les porteurs du paludisme que le moustique . Ils lançaient des messages tournant autour du thème de ce 25 avril, « En finir de bon avec le paludisme »




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

182 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 40 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)