La Fédération Africaine des Journalistes en visite de solidarité à Hassani Ruvakuki




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 2 avril 2012  à 19 : 21 : 55
a

« Même les journalistes qui avaient interviewé Ben Laden n’ont pas été traités de terroristes » se sont les propos d’Omar Farouk Osman, Président de la Fédération africaine des Journalistes lors de sa visite à la prison de Muramvya au centre du Burundi en témoignage de solidarité à notre confrère Hassani Ruvakuki.

Omar Farouk a indiqué que notre confrère a été arrêté alors qu’il était sur son service et paradoxalement pour avoir donné la parole à des personnes.

Près d’une vingtaine de journalistes en provenance de l’Afrique de l’Est et de la Corne de l’Afrique pour la plupart avaient aussi pris part dans cette visite en faveur de ce journaliste incarcéré depuis plus de 4 mois.

Le chef de cette délégation a indiqué à la presse que ce journaliste est plutôt victime de son métier en donnant des illustrations similaires dans les pays africains pour la plupart. Pour lui, une telle situation inacceptable.

Le président de la Fédération africaine des journalistes a aussi déploré la lenteur dans le traitement de ce dossier par la justice Burundaise. Il a indiqué qu’au regard de la façon dont la justice s’y comporte, des manipulations politiques ne sont pas à douter.

« On connait que Jean Claude Kavumbagu, journaliste Burundais, a subi un traitement similaire pendant beaucoup de temps en prison mais libéré par après sans aucune infraction à sa charge »a-t-il souligné plus d’une fois. Il a demandé à la justice Burundaise de faire le travail qui est le sien le plus vite possible par rapport à ce dossier car, jusqu’à présent il y a anguille sous roche. Il a également dit que la fédération va faire une campagne de plaidoirie pour sa libération.

Le journaliste Hassani Ruvakuki vient de faire plus de 120 jours sous les verrous présumé accusé de participation dans des mouvements terroristes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

870 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points





Les plus populaires
Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 7 %)

La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 2 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 2 %)

Probablement veuve et orphelin à cause de Rwembe ,(popularité : 2 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 2 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 2 %)

Tanzanie : Sinduhije détenu atrocement, déplore Me Maingain,(popularité : 2 %)

Les déplacés de guerre ne sont pas disposés au retour sur leurs collines d’origines,(popularité : 2 %)