Le FRODEBU initie " le mois dédié à la victoire de la Démocratie au Burundi "


Le Parti Frodebu, Front pour la Démocratie au Burundi commémore ce 1er Juin, 24 ans d’anniversaire après sa victoire aux élections présidentielles de 1993. Il a été agrée le 23 juillet 1992. Il remporta aussi les élections législatives du 29 juin 1993.



Par: Isanganiro , jeudi 1er juin 2017  à 17 : 08 : 31
a

Le 1er juin 1993, le parti Frodebu gagnait les élections présidentielles sous la houlette du Président Melchior Ndadaye. Au cours d’une conférence de presse, le Secrétaire générale de ce parti a annoncé que la démocratie existe au Burundi mais qu’elle n’est pas encore "effective".

Selon Pierre Claver Nahimana, Secrétaire général de ce parti, lorsque le Président Ndadaye a appelé tout le monde à répondre massivement à la démocratie, un grand mouvement de la majorité de Burundais a couru vers cette idéale. Mais, a-t-il souligné, "on n’avait pas encore eu l’occasion d’enseigner à tous les Burundais, les pratiques de la démocratie ". Cela a eu pour effet, les crises répétitives qui ont endeuillé le pays jusqu’aujourd’hui, a-t-il dit.

Pour asseoir la démocratie au Burundi, le Secrétaire général de Frodebu en appelle à tout en chacun d’œuvrer pour renforcer les enseignements démocratiques au Burundi. "Les leaders politiques, les cadres, les partis politiques doivent se mettre ensemble pour approfondir, renforcer les enseignements démocratiques au Burundi ", a ajouté Nahimana.

A propos du processus d’amendement de la constitution en cours, le Frodebu indique que devraient seulement être révisées les dispositions nécessaires pour que le Burundi puisse s’adapter à la Communauté Est Africaine. Pour les autres dispositions, le moment n’est pas opportun a dit Pierre Claver Nahimana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

193 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)