La Zone urbaine de Bwiza, « presque toujours dans le noir »


« Notre zone est presque oubliée », décrit un habitant de Bwiza, qui semblait désespéré.



Par: Isanganiro , lundi 5 juin 2017  à 17 : 41 : 11
a

Les habitants de la zone urbaine de Bwiza dénoncent ce qu’ils qualifient d’injustice en ce qui est de la distribution du courant électrique. Ils affirment qu’ils peuvent passer des jours et des jours sans avoir de l’électricité. « Ici àBwiza, la distribution du courant électrique est irrégulière. On peut passer des jours et des jours sans le courant électrique. Cela s’observe depuis le début de cette année ».

Certains de ceux qui exercent des petits métiers visités par Radio Isanganiro ce lundi semblent désespérés. Ils réclament un horaire de délestage bien planifié.Ceux qui utilisent des groupes électrogènes manquent aussi du carburant.

Un de petit de ceux y rencontré ofrre des services de secretariat public. Il indique qu’il lui est quasi impossible de pouvoir se payer le loyer. Il dit avoir déjà renvoyé un de ses employés. Les frais de photocopies sont passés de 50 à 100 fr par papier de format A4.

Pour garder le moyen de communiquer, les gens sillonnent pour chercher où charger les téléphones. Dans un des salons de coiffure visité, ils ont installés une plaque solaire. Un des coiffeurs proposent comme alternative de vulgariser les plaques solaires. Ces habitants de Bwiza demandent aussi aux administratifs et élus du peuple de plaider pour eux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

193 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 7 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 6 %)

Rumonge/ Problème de conservation du Mukeke suite au délestage électrique,(popularité : 3 %)

Burundi : Recul dans le classement en Indice de Développement Humain ,(popularité : 2 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Kyte Rachel promet que la B.M collaborera avec le Burundi pour le développement durable ,(popularité : 2 %)

Les non dits des micro finances,(popularité : 2 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)