La criminalité en recrudescence à Musaga


Deux personnes ont été grièvement blessées à la machette dans la nuit de mardi 13 Juin au quartier Kamesa en zone Musaga. Les auteurs de ce forfait restent jusqu’ici inconnus. Même si le chef de zone promet d’éradiquer ce genre de criminalité, il déplore que le manque d’éclairage peut influencer sa recrudescence.



Par: Isanganiro , mercredi 14 juin 2017  à 17 : 24 : 37
a

"Les faits se sont produits aux environs de 19h", raconte la femme de NGENDAKUMANA Jean, l’homme qui a été blessé au niveau de tête avec son domestique.

Selon les témoignages sur place, Il rentrait à la maison quand il a rencontré un groupe de 3 personnes munies de machettes et de torches. Ils lui ont intimé l’ordre de donner tout ce qu’il avait sur lui. Il a donc crié au secours et quand le domestique est sorti pour voir ce qui se passait, il est lui aussi tombé dans les griffes de ces hommes non encore identifiés. La femme de Jean affirme que les voisins ont intervenus à temps et leur ont aidé à évacuer les blessés à l’hôpital où ils sont alités actuellement.

La population de la localité demande toutefois que la sécurité soit renforcée, ce que promet de faire le chef de zone Musaga Antoine RUMENYETSO. En collaboration avec la population, sans doute que ces groupes de ceux qu’il qualifie de groupes de bandits, seront éradiqués, a-t-il martelé. Cet administratif déplore le fait que certains quartiers ne soient pas éclairés, ce qui favorise en quelque sorte les mouvements de ces bandes de malfaiteurs, ce qui ne favorise pas par ailleurs l’intervention rapide et facile des forces de l’ordre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

110 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 45 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 36 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 5 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 5 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 3 %)

BNUB : Un autre officier de sécurité renvoyé par le Gouvernement ,(popularité : 2 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 2 %)

Qui pourrait revendiquer cette attaque ? ,(popularité : 2 %)

Acculés à fuire à cause probablement des imbonerakure ,(popularité : 2 %)