Muyinga : Les coopératives des caféiculteurs priment les femmes


Une prime d’encouragement de cinquante francs burundais par kilogramme est accordée aux femmes engagées dans la culture du café dans les communes de Giteranyi et Butihinda en province Muyinga. Le président de la Fédération des cultivateurs du café à Muyinga indique que c’est une stratégie de stimulation des femmes à mieux entretenir cette culture de rente.



Par: Isanganiro , lundi 19 juin 2017  à 07 : 58 : 23
a

Les usines de lavage du café cerise et les coopératives des caféiculteurs sont en campagne de payement de la première tranche du café vendu pour la saison 2016-2017.Le prix officiel est de cinq cent franc bu par kg. Deux coopératives qui ont leurs propres stations de lavage offrent un prix promotionnel pour les femmes qui ont vendu leurs propres productions. C’est le cas de la coopérative KANURA TUBONE KURE de la commune Giteranyi . Ntirampeba Reverien, président de cette coopérative révèle que c’est un avantage offert par un bailleur japonais .Les quantités produites par les femmes sont mises de coté, une fois exportées, l’acheteur offre la prime de la femme. L’objectif est d’encourager les femmes surtout les veuves et les mères célibataires à planter leur café ou à entretenir les plantations déjà disponibles, a-t-on appris du Président de la coopérative de Giteranyi qui a 155 femmes sur un total de 776 membres .

Seul un containeur est considéré par cet offre en faveur des femmes, ajoute le président de KANURA TUBONE KURE, avec un ton de regret, et demande l’augmentation des quantités à prendre en considération dans ce programme. Peu importe les quantités , cette prise en compte du café produit par les femmes est une preuve que les productions de la femme sont les plus valorisées d’après Kabirori Jacqueline, cultivatrice croisée sur la collie Bisiga en commue de Giteranyi. NABASHENGEZI Anastasie, autre cultivatrice, rappelle que ce n’est pas la première fois, ″il y a deux ans, on nous avait offert une chèvre pour avoir du fumier en quantité suffisante″, ajoute-t-elle.

Plus d’engagement des femmes dans la caféiculture

Les femmes ont planté leurs pieds suite à cette discrimination positive, reconnait M. Jean Pierre NTABOMENYEREYE, Président de la Fédération TERINTAMBWE regroupant les organisations des caféiculteurs en province de Muyinga .Avec cette prime, les plantations sont bien entretenues particulièrement par les femmes. Dans ces conditions, c’est fort possible d’accroitre les rendements car non seulement les femmes sont majoritaires mais aussi c’est la femme qui est le plus occupé par des travaux champêtres d’après ce représentant.La meme approche de prime pour femme est appliquée par la coopérative NKAMWAYACU avec une station de lavage à Kobero en commune de Butihinda.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

144 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge



a

Le Burundi abrite plus de 120 sites touristiques



a

Burundi : Un projet de budget prévoit une augmentation de la subvention des communes





Les plus populaires
Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie ,(popularité : 43 %)

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs,(popularité : 11 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 10 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 9 %)

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba ,(popularité : 9 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 7 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 7 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 6 %)

Le trafic va de mal en pis au port commercial de Rumonge ,(popularité : 6 %)

Vers la fermeture du port commercial de Rumonge ?,(popularité : 6 %)