Rumonge : MSF Suisse plie ses bagages


Certains parmi les demandeurs de services de soins à l’hôpital public de Rumonge ont mal accueilli la mesure interdisant MSF Suisse d’appuyer cette structure sanitaire. Une semaine après le départ de cette mission de MSF Suisse de Rumonge, c’est le silence radio du coté du Ministère de la sante publique et de la lutte contre le SIDA.



Par: Isanganiro , vendredi 30 juin 2017  à 18 : 10 : 29
a

C’est vendredi de la semaine passée que les employés de l’ONG MSF Suisse ont décidé de plier bagages à Rumonge, faisant même des donations de certains de leurs équipements selon des sources proches des employés de cette organisation. Pourtant, elle était présente dans l’hôpital public de Rumonge depuis bientôt six mois ou elle avait même construit un centre d’isolement pour les malades atteints de choléra et avait aidé dans la fourniture des médicaments selon les mêmes sources tout en continuant les négociations sur les accords de partenariat technique avec le Ministère de la santé publique et de la lutte contre le SIDA.

Alors que MSF Suisse s’apprêtait à construire un bloc pour les urgences et un autre pour la pédiatrie à cet hôpital qui en a tant besoin et appuyer en médicaments 6 centres de santé de la province sanitaire de Rumonge, cet accord de partenariat n’a pas enfin été conclu, le Ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida aurait exigé que MSF Suisse consomme les médicaments de CAMEBU alors qu’elle est approvisionnée à partir de la Suisse.

Cette situation doublée à la pression que cette ONG subissait dans le recrutement de son personnel ont poussé à MSF Suisse de décider de partir, une décision mal accueillie du coté des bénéficiaires de ses services mais aussi de ceux qui allaient signer des contrats de travail avec cette ONG. Nous cherchons des éclaircissements sur cette situation du coté du Dr Thaddée Ndikumana, porte-parole du Ministère de la santé publique depuis ce mercredi sans y parvenir même s’il avait promis de s’exprimer le matin de ce vendredi 30 juin 2017.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

194 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 91 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 9 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 7 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 7 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 7 %)

Isanganiro : Repose en Paix Vincent NKESHIMANA, Notre ancien Directeur !,(popularité : 7 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 7 %)

Le Karaté, pour le rapprochement des communautés ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Célébration de la journée internationale de l’enseignant ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Les enseignants redéployés s’interrogent de l’avenir de leurs familles ,(popularité : 7 %)