Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA


Le ministère de l’Intérieur a procédé à la suspension provisoire de l’association de la Radio Publique africaine. Les fondateurs ont fui le pays au lieu de répondre devant la justice, explique le ministère. Cette suspension n’a pas oublié certains partis politiques irréguliers en rapports tel que le prévoit la loi.



Par: Isanganiro , jeudi 13 juillet 2017  à 18 : 01 : 42
a

Dans une ordonnance ministérielle de ce mercredi, le ministère Burundais de l’intérieur a provisoirement suspendu l’association de la Radio Publique Africaine. Selon le porte-parole de ce ministère, l’Association RPA a collaboré avec les auteurs du putsch manqué de 2015. Térence Ntahiraja ajoute en outre qu’ils attendaient que la lumière soit donnée par la justice burundaise. "Au lieu de répondre devant la justice, les fondateurs et les membres ont pris le large", a dit Ntahiraja . Il précise que le ministère suspend provisoirement l’Association Publique Africaine mais pas la Radio Publique Africaine car la suspension de la radio est du ressort du CNC, Conseil National de la Communication.

A la suite de la liste, sept partis politiques ont été suspendus par le même ministère de l’Intérieur. Selon une autre ordonnance de ce mercredi, il s’agit du parti PIT, VERT -Intwari, CDP, NADDEBU, SONAVI, RUSANGI et Abahuza. De ce document, ces formations politiques sont accusées par le ministre Pascal Barandagiye de ne plus fonctionner depuis un certains temps, de ne pas transmettre de rapport financier et annuel ainsi que la liste des membres des organes dirigeants depuis plus de trois ans comme l’exige la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques au Burundi.

Ces partis rejoignent le parti MSD qui a été suspendu en début de l’année en cours. Le ministère de l’Intérieur et de la formation patriotique accuse le président de ce parti Alexis Sinduhije d’entretenir une rebellion en gestation qui vise à attaquer le Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

158 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’envoyé spécial de l’Onu clôture sa première visite au Burundi



a

Le Burundi accuse l’Occident de vouloir se débarrasser des Gvts qui ne les plaisent pas



a

Bujumbura : Une résolution à l’encontre des initiatives de l’ombudsman



a

Le gouvernement burundais accuse l’UE d’être derrière le plan de déstabilisation des institutions républicaines



a

Le FRODEBU initie " le mois dédié à la victoire de la Démocratie au Burundi "



a

Accord pour la crise burundaise au mois de juin , une promesse incertaine



a

Criminalité : Trois Imbonerakure tués à la grenade à Musaga



a

La perquisition nocturne et sans mandat, bientôt autorisée au Burundi



a

Le facilitateur Mkapa en quête de la solution à la crise burundaise



a

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise





Les plus populaires
4 députés de l’Uprona seraient sur le point d’être arrêtés ,(popularité : 20 %)

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA,(popularité : 8 %)

L’Union Européenne débloque 4,5 millions d’Euro pour les réfugiés burundais ,(popularité : 5 %)

Assemblée nationale : les représentants du peuple, ce n’est pas la société civile,(popularité : 4 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 4 %)

CNTB : « Le virus Sérapion » dérange, l’Uprona réclame sa thérapie ,(popularité : 4 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 3 %)

Burundi : Le projet de loi sur Crédit-Bail adopté sur fond d’interrogations,(popularité : 3 %)

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise,(popularité : 3 %)