Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel


Le parti Cndd -fdd a organisé ce samedi une démonstration de force de ses jeunes "Imbonerakure". Etant dans la capitale Bujumbura, le coordinateur national des ligues de ce parti met en garde l’ancien chef d’Etat Domitien Ndayizeye , des propos faisant suite à la réaction de ce vétéran sur les discours appelants aux soulèvements de certains responsables du pays.



Par: Isanganiro , dimanche 23 juillet 2017  à 13 : 52 : 25
a

« Le grand père n’a aucune leçon à donner aux jeunes imbonerakure », a dit Sylvestre Ndayizeye ( en vert sur la photo) coordinateur national chargé des ligues et mouvements affiliés au CNDD-FDD. Lors de la marche dit de démonstration de force organisée en mairie de Bujumbura, cet ex colonel appelle le président Ndayizeye de garder ses commentaires pour lui.

« Il nous a traité de déséquilibrés mais je pense qu’il s’est trompé car cela arrive. Il fait savoir que les jeunes qui se sont donnés pour que le pays se remette débout comme il l’est aujourd’hui, sont handicapés et d’autres des déprimés suite à ce qu’ils ont vécu », explique Sylvestre. Le Chargé des ligues au parti au pouvoir met en garder l’ex président Ndayizeye qu’il accuse de vouloir détruire le CNDD-FDD. « Hamwe atohagarika tuzomukorerako : si il n’arrête pas nous allons nous occuper de son cas », a martelé Sylvestre Ndayizeye.

L’ex président Ndayizeye avait réagi aux propos tenus lors de la marche de démonstration de force en province Muramvya. Il avait appelé à cesser la rhétorique de la guerre. « J’entends dire qu’ils vont marcher sur Kigari mais est-ce que les Rwandais auront croisé les Bras ? », se demandait Domitien Ndayizeye. L’ex président s’inscrivait en faux contre des tels propos dans les jeunes qui parfois agissent sous la force de l’émotion




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

359 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités



a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique





Les plus populaires
Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités,(popularité : 60 %)

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 23 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 15 %)

Le président somalien en visite au Burundi ,(popularité : 15 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 15 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 14 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 14 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 14 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 14 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 14 %)