Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits


Certains commerçants du sud du Burundi accusent certains agents des banques surtout les Gérants de corruption et de clientélisme dans l’octroi des crédits bancaires. Dans une rencontre avec ces commerçants ce jeudi 3aout 2017 à Rumonge, l’Association des Banques et Etablissements Financiers leur demande de contribuer dans la dénonciation de ces cas.



Par: Isanganiro , dimanche 6 août 2017  à 09 : 33 : 17
a

Selon certains clients des Banques et Etablissements financiers du sud du Burundi, certains agents des institutions financières surtout leur gérants exigent des pots de vain ou mettent en avant le clientélisme dans l’octroi des crédits bancaires aux demandeurs. Ceci pèse lourdement sur ces clients qui doivent payer les intérêts et du crédit réellement reçu et de la somme versée à l’agent de banque.

Dans une réunion avec les commerçants opérant dans les provinces de Bururi, Makamba, Rutana et Rumonge à Rumonge ce jeudi à Rumonge, l’Association des Banques et Etablissements Financiers n’a pas nié les faits et Cyrille Sigejeje, Administrateur Directeur Général de la Banque de Gestion et de Financement et qui était l’un des conférenciers du jour a demandé le concours de ces demandeurs de crédits dans la dénonciation de ces cas qui ternissent l’image des Banques et Etablissements Financiers afin de les licencier.

L’Association des Banques et Etablissements Financiers(ABEF) et les commerçants du sud du Burundi échangeaient sur les mécanismes et conditions d’accès aux services financiers ainsi que les contraintes de réalisation des garanties dans l’industrie bancaire au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

220 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 7 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 4 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 4 %)

La PARCEM demande une transparence dans la gestion minière,(popularité : 3 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 3 %)

L’hôtellerie à Gitega frappée par la crise à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 2 %)

La vie chère est une triste réalité l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Ngoyagoye déplore ,(popularité : 2 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 2 %)

"La banque centrale est défaillante dans la supervision bancaire",(popularité : 2 %)