Des députés belges réclament justice pour Ernest Manirumva




Par: Désiré Nimubona , mercredi 4 avril 2012  à 17 : 31 : 07
a

Des députés belges, issues des formations politiques variées, viennent d’adresser une correspondance au Président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, pour lui demander « que les responsables présumés du meurtre d’Ernest Manirumva soient traduits en justice ».

Dans cette lettre, datant de ce 2 avril 2012, ces élus du Royaume de Belgique regrettent que « Neuf mois après le jugement rendu le 22 juin 2011 par le Tribunal de Grande Instance de Bujumbura remettant le dossier au ministère public pour qu’il travaille sur le complément d’enquête, rien n’a été fait dans l’exploration de pistes présentées dans le rapport de la troisième commission d’enquête ainsi que dans le Mémorandum du FBI transmis aux autorités burundaises le 26 juillet 2010 ».

Ces députés et représentants du peuple belge demandent que le dossier de l’assassinat d’Ernest Manirumva, ancien vice-président de l’Observatoire de Lutte Contre la Corruption et les Malversations Economiques, OLUCOME, soit élaboré de manière transparente et que toutes les pistes que l’on a abordées « pendant l’enquête soient envisagées et suivies si elles sont jugées pertinentes ».

Ces élus belges se montrent également inquiets de la disparition des témoins dans cette affaire, une affaire qui ne fait que perdurer, d’où leur demande d’introduire « un dispositif de protection des témoins (…), en particulier ceux qui sont susceptibles de détenir des informations impliquant des membres des forces de sécurité burundaises ».

Ils demandent également au Gouvernement burundais, et surtout le président de la République Pierre Nkurunziza, de soutenir les actions de la société civile en guise d’exemple, la campagne « Justice pour Ernest Manirumva » en autorisant surtout les marches et les réunions organisées par les organisations de cette même société civile en vue de demander que la justice soit faite pour Manirumva, activiste de la société civile tué par arme blanche en avril 2009.

Ce mardi, les organisations comme Amnesty, 11.11.11 et une vingtaine de députés belges ont manifesté devant l’ambassade du Burundi en Belgique, demandant que la justice pour l’ancien vice-président de l’Olucome soit faite dans les meilleurs délais.

Cette correspondance est signée : Marie Arena (Sénatrice PS), Juliette Boulet (Députée fédérale Ecolo), Eva Brems(Députée fédérale Groen), Georges Dallemagne(Député fédéral cdH) ; Piet De Bruyn (Sénateur N-VA) ; Ingeborg De Meulemeester (Députée fédérale N-VA) ; Alain Destexhe (Député Fédération Wallonie-Bruxelles MR) ; NahimaLanjri (Députée Fédérale CD&V) ; Marleen Temmerman (Sénatrice sp.a) ; Bruno Tuybens (Député fédéral sp.a), Dirk Van der Maelen (Député fédéral sp.a) et Karl Vanlouwe (Sénateur N-VA).

L’ancien vice-président de l’Olucome, Ernest Manirumva a été tué le 9 avril 2009 et son corps a été retrouvé chez lui le matin.

Des commissions d’enquêtes se sont succédé sans pour autant donner des clauses satisfaisantes. C’est grâce à l’intervention de la police fédérale américaine, FBI, et la troisième commission d’enquête que certaines pistes ont été découvertes. Elles ont recommandé des tests ADN pour certains agents de sécurité, et des séances de confrontations pour en dégager une vérité dans cet assassinat.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

545 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 25 %)

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC,(popularité : 6 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 5 %)

Rentrée judicaire : Les justiciables dans le viseur de la ministre Kanyana ,(popularité : 4 %)

Ils sont interdits d’aller en Europe,(popularité : 3 %)

Burundi : Le journaliste Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO toujours dans les mains de la documentation,(popularité : 3 %)

Vers une amélioration des conditions de détention,(popularité : 3 %)

Massacre des Banyamulenge : L’ancien porte-parole du Palipehutu-Fnl convoqué ,(popularité : 3 %)

Au moins 53 mineurs libérés après le discours de Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Bubanza : Des lamentations au sein des familles des prisonniers de la maison d’arrêt,(popularité : 3 %)