Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Muyinga : Les mutuelles de santé communautaires s’implantent tant bien que mal


Trois mutuelles de sante communautaires sont déjà implantées en province Muyinga pour servir les habitants du monde rural et ceux du secteur informel. L’adhésion est faible. Seulement 3 % de la population cible adhérent à ces mutuelles.



Par: Isanganiro , jeudi 24 août 2017  à 12 : 03 : 01
a

Aujourd’hui, chaque ménage peut s’affilier à une mutuelle de santé de son choix, constate de Madame Denise Ndaruhekere , Conseillère du Gouverneur de la province de Muyinga sur des questions sociales. L’adhésion à ces mutuelles reste faible, ajoute-t-elle. Seulement 3% des ménages du monde rural et ceux du secteur informel ont déjà adhéré a ces mutuelles. Pour cette administrative, bon nombre d’habitants optent encore pour la Carte d’Assistance Médicale CAM pourtant réservée aux personnes sans ressources suffisantes pour se payer les contributions aux mutuelles de santé communautaires. "C’est incompréhensible qu’un commerçant continue à utiliser la CAM, tout citoyen devrait être conscient des charges qui pèsent sur le gouvernement supportant 80% de la facture des usagers de la CAM", indique-t-elle pour justifier pourquoi l’administration s’engage dans une campagne de mobilisation de la population pour adhérer aux mutuelles de santé communautaires. Si un fonctionnaire contribuer dans une mutuelle pour sa protection sociale, les citoyens avec un certain revenu devraient s’habituer à contribuer pour leur assurance d’après les administratifs.

Duplicité du système d’assurance maladie pour l’informel et le monde rural

D’un côté , l’administration prône l’usage des Mutuelles communautaires, de l’autre, elle invite les administrés à acheter les CAM vendues par les structures de santé. "La CAM est la moins couteuse", a-t-on appris de Marie Nahimana, une résidente de la Commune Buhinyuza. Dans les mutuelles, on contribue à hauteur de plus de dix mille francs par ménages alors que pour la CAM, c’est seulement 3000fr, a-t-elle ajoute. Seulement 66 ménages de la commune Buhinyuza adhérent aux mutuelles de sante communautaires, soit 1% de la population cible. Maurice Berahino, conseiller technique de l’administrateur de la commune Buhinyuza justifie cette faible adhésion par la duplicité des programmes. Pour lui, les ministères ayant en charge le volet protection sociale et la santé dans leurs attributions devraient donner une orientation claire quant à la catégorie de personnes en droit d’utiliser la CAM. 

L’affilié à une mutuelle de santé se fait soigner dans une structure de santé qui a des conventions avec sa mutuelle. Il a le droit d’exiger des services de qualité conformément à la convention. Dans toute la province de Muyinga, seulement 3% des ménages cibles ont déjà adhéré à ces associations mutualistes. Pour le Docteur Edouard Nkurunziza, Coordonnateur de l’organisation belge MEMISA, une des initiatrices des mutuelles, la politique des mutuelles rentre dans la logique de protection sociale du Gouvernement. Une lecture commune sera absolument faite quant aux avantages des mutuelles de santé communautaires, poursuit le même Docteur qui , via son organisation, achète aussi des cartes d’assistance médicales à plus de 15000 ménages de vulnérables de cette province chaque année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

147 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 16 %)

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 15 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 14 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 14 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 14 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 14 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 14 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 14 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 13 %)

Burundi : Les chiffres des personnes vivant avec handicap mental vont augmentant,(popularité : 13 %)