Rumonge : Les associations encadrés par FVS-Amade Burundi assistent les enfants orphelins et vulnérables


Du matériel scolaire d’une valeur de plus de 20 millions de francs burundais vont être distribués à plus de 1800 enfants orphelins et vulnérables de la commune Rumonge. La distribution de ce matériel a été lancée ce vendredi au stade communal de Rumonge par les associations membres du réseau communal de « Nawe nuze ».



Par: Isanganiro , dimanche 27 août 2017  à 11 : 13 : 08
a

59 associations de « Nawe nuze » composées de 2655 membres, hommes et femmes, ont rendu disponibles 20165400fbu pour l’achat du matériel scolaire à 1853 enfants orphelins et vulnérables des 6 zones que compte la commune Rumonge.
Selon Egide Niyongabo, président de ce réseau d’associations, il s’agit d’une aide venue des cotisations des membres de ces associations encadrées par Famille pour Vaincre le Sida , FVS - Amade Burundi en commune Rumonge. Avec cette aide, chaque enfant assisté aura des cahiers suivant son niveau d’étude, une boite mathématicale, une latte, un crayon et des stylos bleus selon Espérance Ndiwenumuryango, membre de l’une de ces associations.

Vyosenimana Espérance, une écolière qui entre en 5ème année à l’ECOFO Muturirwa en zone Minago qui était parmi ceux qui ont bénéficié de ces aides de ce vendredi, indique que cette assistance vient à point nommé ; ce qui lui permettra de commencer l’année scolaire 2017-2018 sans beaucoup de soucis.

Gordien Iradukunda, chargé des programmes à FVS-Amade Burundi qui avait rehaussé de sa présence dans ces cérémonies de ce vendredi, informe que l’encadrement des ces associations s’oriente beaucoup plus aujourd’hui à l’auto prise en charge et indique que le pas franchi est satisfaisant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

122 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 11 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 10 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 10 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 9 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 9 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 9 %)