Muyinga : La protection du lac Rweru , Slogan ou réalité


Des objets utilisés illégalement dans la pêche sont saisis et brulés .Les propriétaires desdits objets ne sont pas inquiétés. L’autorité locale que les pièges sont tendus pendant les nuits d’où il est difficile d’appréhender les propriétaires de ces objets.



Par: Isanganiro , lundi 28 août 2017  à 19 : 25 : 35
a

Le weekend dernier, quatorze pirogues, cinq cents, moustiquaires ; quatre filets non réglementaires et un kilogramme de filet maillant ont détruits au bord du lac Rweru commune de Giteranyi. Sadiki Nyandwi, représentant des pêcheurs de la province Muyinga indique que tous ces objets ont été saisis dans le lac. C’est du matériel qui capture du petit poisson, pratique qui contribue à la réduction de la production du poisson ;ajoute-t-il. En collaboration avec les militaires de la marine burundaise et les administratifs, de tels objets sont fréquemment saisis et détruits. Il w a un mois, en peu plus la même quantité de ce matériel illicite avait été incendiés au même endroit ;un mois avant ;du matériel d’une valeur estimé à environs cinquante millions de francs burundais avait été saisis et brulés par les autorités compétentes ;q-t-on appris des pêcheurs sur terrain. Si le rythme des pièges tendus par les usagers du matériel illicite tend à diminuer d’après M.Sadiki, certains des propriétaires de ces objets ne désarment pas.

A qui appartient ce matériel !

A chaque fois que de tels objets sont saisis, les administratifs, les services de la Direction Provinciale de l’Agriculture et l’Elevage (DPAE) se mobilisent pour détruire les objets illicites. Ce sont des occasions de prodiguer des conseils à la population, a-t-on constaté sur place. . Pour Roger Sendegeya, Directeur de la DPAE, la loi sur la protection de l’environnement doit être appliquée. Des objets saisis doivent être détruits systématiquement. Leurs propriétaires se verront infligés des amandes, ajoute-t-il. Il invite la population à protéger le lac, patrimoine commun. Les propriétaires de ces objets saisis ne sont pas inquiétés. Ils encaissent d’énormes moyens d’achat de ce matériel mais pas de poursuites car jusqu’ici, à Giteranyi, personne n’ose pointer du doigt les propriétaires présumés. Un des conseillers de l’Administrateur de la commune de Giteranyi indique que la traque des propriétaires de ces objets est difficile d’autant plus qu’ils tendent leurs pièges pendant la nuit. Dans les coulisses, certains administratifs à la base sont cités comme étant parmi les propriétaires de certains des objets déjà détruits. Le lac Rweru est à cheval entre les communes de Giteranyi province de Muyinga et Busoni de la province Kirundo. Le même sert de frontière naturelle entre le Burundi et le Rwanda coté commune de Giteranyi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

136 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse





Les plus populaires
Edito : Bujumbura disparait à petit feu ,(popularité : 15 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 13 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 13 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 11 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 9 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 8 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 7 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 7 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 7 %)