Burundi : Makamba sur la liste des provinces hébergeant des fosses communes


La Commission Vérité et Réconciliation, CVR a entamé ce mercredi le déterrement des restes des hommes inhumés dans une fosse commune près du bureau communal de Mabanda en province Makamba. Liberate Nicayenzi qui avait représenté cette commission informe qu’on cherche à connaître qui sont ces personnes, qui les a tués et pourquoi.



Par: Isanganiro , vendredi 15 septembre 2017  à 16 : 52 : 42
a

Photo : Bureau de la commune Mabanda
ossements humains ,les lances, machettes, poignards et séries rouillés découverts le 18 juillet 2017 lors d’un aménagement d’un caniveau d’une route devant le bureau communal de Mabanda ont permis d’identifier la localité comme comportant des fosses communes. Il était donc question mercredi le 13 Septembre d’exhumer tous les restes humains qui s’y trouvaient encore afin de tenter de retracer l’histoire de la localité et les enterrer ensuite dignement.

Pour Liberate Nicayenzi qui avait représenté la CVR dans cette opération, la toute première en province Makamba, on a commencé par le chef lieu de Mabanda même si des fosses communes sont signalées dans plusieurs localités de la province Makamba, afin de permettre que les travaux de construction de la route concernée puissent être parachevés ; ces travaux ayant été momentanément suspendus du moins sur le tronçon concerné, depuis la découverte de ces restes humains.

Pour certains habitants de Mabanda ayant perdu les leurs lors des différentes tragédies qui ont endeuillé le Burundi, des experts en la matière devraient être sollicités pour une meilleure identification de ces restes humains afin que les leurs les enterre dignement,alors que d’autres n’y voient aucun intérêt. Cette opération débutée vers 10h30 de ce mercredi 13 septembre 2017 s’est poursuivie jusque le lendemain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

87 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 3 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme ,(popularité : 2 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 2 %)

Hassan Ruvakuki : De la perpetuité à trois ans ! ,(popularité : 2 %)

Il est dans les mains de la cour d’appel de Gitega,(popularité : 2 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 2 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 2 %)

Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU ,(popularité : 2 %)