Le recensement ethnique est une violation des accords d’Arusha




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 7 avril 2012  à 10 : 29 : 10
a

« Ce recensement ne vise qu’à nous faire retourner en arrière dans la réconciliation du peuple burundais. Je conseille à toute personne à qui il lui sera demandé de dire son ethnie de ne pas le révéler car une telle situation risque d’être lourde de conséquence pour le peuple Burundais, » ce sont les propos de Fréderic Bamvuginyumvira en réaction contre le recensement ethnique qui se déroule dans la plupart des services comme la Regideso, l’Obr, l’Université du Burudi, et ailleurs depuis près bientôt une semaine.

Fréderic Bamvuginyumvira a dit que ce recensement se fait en violation de l’accord d’Arusha. Selon lui, l’Accord d’Arusha stipule que le recensement ethnique allait avoir lieu dans les postes politiques du pays seulement pour permettre le partage du pouvoir dans les institutions.

Il regrette de constater cependant que tous les services sont aujourd’hui concernés par ce recensement. Il indique qu’un agent de la Regideso lui a témoigné que des personnes sont venues au lieu de service lui demander son ethnie pour compléter les fiches mais que cet agent a refusé de leur révéler l’identité.

« Je serais fier si tout le monde devrait adopter un tel comportement face à ce recensement qui viserait aussi à nous empêcher de suivre de près les véritables difficultés du moment qui secouent le pays, » dit il .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1084 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 32 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Agathon Rwasa exclu du FNL, dit Bigirimana ,(popularité : 3 %)

« Je reste membre du Frodebu malgré ma candidature indépendante », dixit Ntibantunganya ,(popularité : 2 %)

Burundi-Belgique : La crise actuelle du Burundi devrait être considérée comme un problème humanitaire,(popularité : 2 %)

Un haut cadre du BNUB chassé du Burundi ,(popularité : 2 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)