Le recensement ethnique est une violation des accords d’Arusha




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 7 avril 2012  à 10 : 29 : 10
a

« Ce recensement ne vise qu’à nous faire retourner en arrière dans la réconciliation du peuple burundais. Je conseille à toute personne à qui il lui sera demandé de dire son ethnie de ne pas le révéler car une telle situation risque d’être lourde de conséquence pour le peuple Burundais, » ce sont les propos de Fréderic Bamvuginyumvira en réaction contre le recensement ethnique qui se déroule dans la plupart des services comme la Regideso, l’Obr, l’Université du Burudi, et ailleurs depuis près bientôt une semaine.

Fréderic Bamvuginyumvira a dit que ce recensement se fait en violation de l’accord d’Arusha. Selon lui, l’Accord d’Arusha stipule que le recensement ethnique allait avoir lieu dans les postes politiques du pays seulement pour permettre le partage du pouvoir dans les institutions.

Il regrette de constater cependant que tous les services sont aujourd’hui concernés par ce recensement. Il indique qu’un agent de la Regideso lui a témoigné que des personnes sont venues au lieu de service lui demander son ethnie pour compléter les fiches mais que cet agent a refusé de leur révéler l’identité.

« Je serais fier si tout le monde devrait adopter un tel comportement face à ce recensement qui viserait aussi à nous empêcher de suivre de près les véritables difficultés du moment qui secouent le pays, » dit il .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1069 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 4 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 4 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Le Burundi, absent au 27ème sommet à Kigali pour deux raisons,(popularité : 3 %)

Quelles innovations après deux mandats à la tête du pays ? ,(popularité : 3 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)