Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique


Un contrat de fourniture d’électricité sur 10 ans entre Bujumbura et un homme d’affaire burundo-tanzanien a été signé. La centrale thermique fournira 30 mégawatts. Des réactions fusent.



Par: Isanganiro , mardi 19 septembre 2017  à 15 : 40 : 50
a

La nouvelle grille de tarification du courant électrique a été annoncée en fin de semaine dernière par le directeur général de la régie nationale de distribution de l’eau et de l’électricité. Jéroboam Nzikobanyanka précise qu’avec ce contrat avec le patron de la société Inter pétrole permettra aux burundais de la capitale comme ceux de l’intérieur d’avoir cette énergie 18h par jour.

Qui est cet homme d’affaire ?

Il s’appelle Taruku Bachir ; un opérateur privé, ayant le monopole d’importation des produits pétroliers à plus de 90 %. Il reçoit la quasi-totalité des devises de la banque centrale pour l’importation de l’or noir. Utilisant le corridor nord, voie routière reliant Bujumbura au port de Mwanza en Tanzanie passant par les provinces nord du Burundi ; les camions poids lourds de cet entrepreneur font l’essentiel de la circulation.

Un contrat sur 10 ans

Ce contrat est signé, dit le directeur général de la Regideso, pour pallier au problème de délestage, (façon de fournir l’électricité à tour de rôle) que vivent différents quartiers de la capitale ainsi que l’intérieur du pays depuis février de cette année). Ce manque est dû à la diminution de l’eau dans le principal barrage hydro électrique de Rwegura en province Kayanza, un barrage construit en 1980. Cette rotation dans l’approvisionnement en électricité paralyse les activités surtout dans les quartiers populaires, favorisant également le banditisme durant la nuit.

L’Observatoire burundais contre la corruption et les malversations économiques OLUCOME remet en doute les différentes promesses du pouvoir sur la construction d’au moins deux barrages hydroélectrique avec fin 2018 notamment le barrage de Jiji - Murembwe (49 mégawatts) et Kaburantwa (20 mégawatts). D’autres barrages sont partagés soit entre le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie. De ces barrages, le Burundi bénéficiera respectivement 27 mégawatts et 49 mégawatts, avait annoncé Côme Manirakiza, ministre burundais de l’intérieur le 29 décembre 2015 à la chambre basse du parlement burundais. Promesses non tenues, regrette Rufyiri. Aujourd’ hui, le ministre Manirakiza explique l’échec par le désengagement des partenaires européens avec la crise de 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

401 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 23 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 21 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 17 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 17 %)

Turkish Airline au Burundi bientot,(popularité : 17 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 15 %)

Le Burundi désormais le pays le plus pauvre du monde,(popularité : 15 %)

Gitega : Vers la reprise d’un manque criant du carburant ?,(popularité : 14 %)

Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba ,(popularité : 14 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 13 %)