Dossier Ernest Manirumva : La verité se cherche encore




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 7 avril 2012  à 09 : 58 : 54
a

« Nous sommes sortis de la salle d’audience car la manière dont le ministère public traite le dossier Ernest Manirumva n’est pas de nature à faire manifester la vérité, » ce sont les propos de l’avocat Lambert Nsabimana ce jeudi 5 avril 2012 pendant le procès au parquet de Bujumbura.

Sur les 16 personnes présumées accusées dans ce meurtre seulement huit se sont présentées à la barre. Le ministère public a demandé aux prévenus s’ils étaient prêts à plaider non coupables dans ce meurtre. Deux prévenus à savoir Hilaire Ndayizamba et Gabriel Nduwayo alias Sese et leurs avocats ont directement quitté la salle d’audience.

Ces avocats ont indiqué à la presse qu’ils sont sortis de la salle d’audience car ils s’attendaient à la libération provisoire des personnes qui sont injustement sous les verrous depuis bientôt trois ans.

Ils ont en outre signalé que le ministère public devrait plutôt travailler sur les compléments d’enquête qui ont été proposées par la troisième commission au lieu de continuer à traiter ces détenus de boucs émissaires.

Ils ont indiqué qu’ils regrettent du comportement du juge qui, séance tenante, s’est gardé de réagir sur cette question pourtant essentielle dans la manifestation de la vérité.

Parmi les éléments qui avaient été proposés à la justice Burundaise pour la lumière dans ce dossier figurent notamment la nécessité de faire les tests Adn sur certaines personnalités citées, la considération des procès verbaux de la troisième commission d’enquête par les juges, l’analyse de la photo de la dépouille et autres.

Sur huit prévenus qui avaient permis de plaider non coupables pendant le procès seulement quatre ont été écoutés par le ministère public.

La société civile Burundaise, les organisations internationales de promotion des droits de l’homme comme Amnistie internationale, Human Rights Watch , et autres ne cessent de réclamer que la lumière soit faite dans ce dossier vieille de près de 3 ans.

La Belgique a récemment envoyé une correspondance dans laquelle elle demandait que ce dossier soit traité avec diligence par la justice Burundaise.

Ernest Manirumva, anciuen vice-président de l’Organisation de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques, OLUCOME, a été assassiné le 09 avril 2009 par des gens inconnus. La justice burundaise n’a jusqu’alors pas encore établi les responsabilités.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

537 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Retour des restes de Mwambutsa IV : Qui des deux a raison ?,(popularité : 3 %)

Projet de loi sur la CNTB : Le Sénat se joint à l’Assemblée Nationale ,(popularité : 3 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 2 %)