Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Burundi : L’assemblée Nationale burundaise réclame le projet de loi des finances


C’est ce lundi 2 Octobre que la chambre basse du parlement burundais a ouvert sa session ordinaire d’octobre ; une session ouverte sans le principal projet des finances déposé par le gouvernement. Le ministère de tutelle explique que dans une semaine, le projet sera sur la table du conseil des ministres pour analyse.



Par: Isanganiro , mardi 3 octobre 2017  à 13 : 13 : 25
a

Selon Pascal Ntabenda malgré que la session d’octobre est dédiée à l’étude et à l’adoption du projet de loi budgétaire, parmi les textes sur agenda , celui des finances n’est pas encore présenté à la chambre basse du parlement par le gouvernement .’’Le projet des lois portant fixation du budget de l’Etat, exercice 2018 ne figure pas sur l’ordre du jour transmis par le gouvernement. L’assemblé nationale exhorte le gouvernement à tout faire pour le rendre disponible pour une analyse minutieuse en temps suffisant", déplore Pascal Nyabenda.

Le ministère burundais des finances reconnait que le projet de loi portant fixation du budget de l’Etat, exercice 2018, n’est pas encore déposé sur la table de l’Assemblée Nationale comme le regrette le président de la chambre basse du parlement. Le porte-parole de ce ministère Désiré Musharitse précise que dans une semaine, il sera au niveau du conseil des ministres pour enfin être transmis à l’Assemblée Nationale pour analyse puisque ce projet a été finalisé techniquement. Et d’ajouter Musharitse que la hauteur en pourcentages des contributions des burundais dépendra des analyses des deux institutions , à savoir l’assemblée nationale et le conseil des ministres.

Selon la PARCEM, rien ne peut justifier le retard de la transmission de ce projet de loi budgétaire à l’assemblée nationale pour qu’il soit analysé à temps. . Dans une conférence de presse, Faustin Ndikumana rappelle que cette loi est la seule qui autorise la perception des impôts et taxes. Il fustige le comportement de certaines autorités qui s’arrogent le droit d’imposer l’argent à collecte dont la loi budgétaire ne précisé pas.

Sur la table des ces représentants du peuple se trouve déjà , précise le président de l’Assemblée Nationale, 16 projets de lois qui seront étudiés et analysés au cours cette session. Parmi eux figurent, celui portant organisation et fonctionnement du conseil national de communication, cnc, celui portant révision du code pénal et celui portant révision du code de procédure pénal.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

133 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 71 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 13 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 12 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 10 %)

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 7 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 6 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 6 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

L’Adc ikibiri rejette un discours vague ,(popularité : 5 %)