La toux, pas un seul signe de la tuberculose


La tuberculose , une maladie du poumon et de ses membranes est contagieuse et le signe révélateur reste la toux. Le docteur Jean Bosco Ndayiragije précise qu’elle guérit mais exige une discipline particulière car le traitement ne dure pas mois de six mois.



Par: Isanganiro , mardi 3 octobre 2017  à 17 : 52 : 22
a

(Image : Google)La tuberculose est une maladie contagieuse qui attaque les poumons, comme l’indique Dr Jean Bosco Ndayiragije. Le signe annonciateur est généralement la toux persistante. ’’ C’est une maladie à caractère endémo épidémique à transmission inter humaine. Son agent causal est une micro bactérie Mycobacterium tuberculosis appelée aussi bacille de Koch", précise le Dr qui indique en plus de la toux qui persiste pendant plus de deux semaines. Au porteur de la tuberculose peut survenir un manque d’appétit auquel s’ajoute une asthénie physique voire intellectuelle. Selon ce docteur, le malade peut sentir une notion de malaise, des sueurs profuses pendant la nuit. Le soir, le patient ne sent que du froid.

Il existe plusieurs formes de tuberculose, selon Dr Ndayiragije. " La plus rependue, c’est la tuberculose pulmonaire. En dehors des poumons, il y a également la tuberculose dite extra pulmonaire qui se localise au niveau de l’abdominal (Tuberculose péritonéale ), de la plèvre (Tuberculose pleurale), des ganglions ou au niveau lymphatique ou des méninges ( Tuberculose méningée).

Aucune personne pour échapper à la tuberculose, mais certaines sont plus exposées que d’autres.

Cette maladie n’épargne personne, ajoute le docteur Ndayiragije. Mais précise -t-il, il y a une catégorie pré- disposée à attraper la tuberculose. "certains sujets sont réputés à grand risque de contamination de la Tuberculose. C’est le cas des sujets qui sont souvent en contact permanant avec les porteurs de la tuberculose pulmonaire dite contagieuse, des gens en promiscuité comme dans les prisons, camps des refugiées sans oublier des personnes à faible degré d’immunité comme ceux soufrant de la mal nutrition, les diabétiques et ceux soufrant de l’infection à VIH .

Selon Dr Ndayiragije, le traitement de la tuberculose dure six mois et le patient doit observer une discipline sans faille en s’inclinant aux conseils reçus." Si le sujet n’a pas d’autres antécédents thérapeutiques, il est traité avec le médicament disponible pendant six mois. Dans la première phase, le malade prend le médicament tous les jours pendant deux mois et après, le traitement change pour le reste des quatre mois", précise t-il. Si le malade ne retrouve pas sa santé, dit Dr Ndayiragije, est doit est mis sous un autre schéma de plus de six mois pouvant aller à huit mois. S’il s’avère qu’il n’ y a pas d’amélioration, le malade doit être pris en charge avec un traitement long d’entre dix et douze mois.

Plus encore, recommande Dr jean Bosco Ndayiragije, tous les sujets en contact étroit avec les porteurs de la tuberculose doivent se faire dépister. Les nouveaux -nés sont aussi vaccinés pour les prévenir des formes graves de la tuberculose .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

90 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Treize associations et coopératives : une solution urbaine pour les ordures dans les quartiers



a

Six personnes d’une même famille tuées à Karusi



a

Lycée Municipal de Gikungu : Quand dira-t-on demain ?



a

Les habitants de Kiyange vivent dans des conditions déplorables et demandent d’être assistés.



a

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi



a

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque



a

La surpopulation scolaire, quelle solution ?



a

Burundi : Une campagne longtemps attendue pour une probable réduction de paludisme



a

Burundi : La lèpre, 500 nouveaux cas dépistés chaque année



a

Burundi /SOS : Bonne guérison à Jonathan





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 14 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 9 %)

Les habitants de Kiyange vivent dans des conditions déplorables et demandent d’être assistés. ,(popularité : 7 %)

Treize associations et coopératives : une solution urbaine pour les ordures dans les quartiers,(popularité : 6 %)

La CAMEBU incapable de stocker les médicaments ,(popularité : 6 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 6 %)

A quand la rentrée scolaire 2015-2016 ?,(popularité : 5 %)

La Télévision Nationale : Des fortes pluies ont endommage son émetteur ,(popularité : 5 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 5 %)

Mwaro : Abandon scolaire, phénomène inquiétant ,(popularité : 5 %)