La pénurie du carburant est de nouveau signalée en Mairie de Bujumbura


La pénurie du carburant s’observe encore une fois dans la capitale Bujumbura depuis la fin du week end écoulé. La plupart des stations visitées par la Radio Isanganiro étaient fermées et certaines d’entre elles qui étaient ouvertes s’observaient de longue file d’attente des véhicules et des motos. Les responsables de ces stations disent qu’ils ignorent jusqu’ici les raisons de cette pénurie.



Par: Isanganiro , mardi 3 octobre 2017  à 18 : 35 : 52
a

Aucun litre du carburant du type d’essence et le gasoil tous confondu n’est actuellement vendu sur la plupart des stations service se trouvant dans la capitale de Bujumbura.

Certains des pompistes rencontrés ce mardi sur les stations service disent cet or noir s’est épuisée Dimanche et que le gasoil a pris fin depuis ce lundi. Ils indiquent qu’ils attendent un nouvel approvisionnement à une date inconnue. « Nous sommes pessimistes que bientôt le carburant sera disponible dans notre stations »Indiquent-ils. Ils affirment travailler à perte dans ces jours de la pénurie du carburant. « Nous avons des familles que nous assistons financièrement. Ce manque de carburant vient d’aggraver la situation économique » déplorent -ils.

Dans les files d’attente, les frustrations s’observaient sur les visages des conducteurs qui font le transport en commun de même les motards. Ils indiquent qu’ils encaissent des recettes insignifiantes ces derniers jours. « Si on n’est pas servi sur les stations, nous faisons recours au marché noir où le prix d’ un litre varie entre 3000 et 4000 fBu aussi bien pour l’essence que pour le mazout », expliquent-ils. En plus, ces conducteurs disent qu’ils ne peuvent pas revoir à la hausse le coût du ticket du transport en fonction du prix sur le marché noir par crainte de manque des clients.
Face à cette situation, le ministère de l’énergie et mines n’a pas encore donné sa version pour justifier cette pénurie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

148 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 14 %)

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout ,(popularité : 11 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 6 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 3 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 3 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 2 %)

BRB : une nécessité des états généraux ,(popularité : 2 %)

Une loi sur la presse aussi contre la transparence macroéconomique ,(popularité : 2 %)

Révision budgétaire au mois de juin suite manque des recettes ,(popularité : 2 %)

Une probable porte vers la corruption ,(popularité : 2 %)