Le parti MSD dans les rails de radiation


Le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge confirme avoir reçu la lettre de demande de radiation définitive du parti Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie MSD. Cette lettre dont l’objet était la demande de dissolution de ce parti a été transmise à la chambre administrative de la cour suprême, il y a exactement deux mois.



Par: Isanganiro , mercredi 11 octobre 2017  à 15 : 58 : 16
a

Au mois d’Aout, le ministre burundais de l’intérieur et de la formation patriotique a envoyé une lettre au président de la cour suprême pour demander la radiation du parti MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie, après six mois de suspension. Pascal Brandagiye a signifié qu’après la suspension des activités politiques de ce parti sur le territoire burundais pendant depuis le mois de Mars , MSD a continué à violer le règlement d’ordre intérieur régissant les partis politiques. Le numéro un ayant l’intérieur dans ses attributions charge le MSD de commettre jusqu’à ce temps là des troubles graves à l’ordre public et d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Pour Pascal Barandagiye, la chambre administrative de la cour suprême devrait dissoudre le parti MSD par une décision judiciaire car, ajoute -t-il, les membres de ce partis affichent un comportement qu’il qualifie de récidiviste, selon lui encourageant la haine et la violence.

Apres deux mois de cette correspondance, le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge confirme avoir reçu la lettre de demande de radiation définitive du parti MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie. Elle indique que pour que cette demande du ministère de l’intérieur soit effective, cette institution judiciaire doit d’abord statuer sur le fond de l’affaire. Bangiricenge dit néanmoins que le dossier n’est pas complet pour être analysé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

233 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke



a

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine



a

Burundi : Remise et reprise à Bururi



a

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants



a

Burundi : L’Assemblée nationale vers la nouvelle constitution



a

Politique : Vers la relance du dialogue externe inter burundais ?



a

Politique : Le message du président de la République sur sa candidature de 2020 différemment interprété



a

Politique : Les résultats du scrutin référendaire approuvés par la cour constitutionnelle



a

Muhuzu : Le gouverneur de Rumonge apaise la tension



a

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine





Les plus populaires
Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 4 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 4 %)

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine,(popularité : 4 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 3 %)

Vers la reconstruction de la Somalie ,(popularité : 3 %)

Une presse libre, est elle du souhait du parlement ? ,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

Le Burundi a intérêt à bénéficier des dividendes de la paix ,(popularité : 3 %)

Vie chère : les remous autour des biens mal acquis ,(popularité : 3 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 3 %)