Le parti MSD dans les rails de radiation


Le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge confirme avoir reçu la lettre de demande de radiation définitive du parti Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie MSD. Cette lettre dont l’objet était la demande de dissolution de ce parti a été transmise à la chambre administrative de la cour suprême, il y a exactement deux mois.



Par: Isanganiro , mercredi 11 octobre 2017  à 15 : 58 : 16
a

Au mois d’Aout, le ministre burundais de l’intérieur et de la formation patriotique a envoyé une lettre au président de la cour suprême pour demander la radiation du parti MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie, après six mois de suspension. Pascal Brandagiye a signifié qu’après la suspension des activités politiques de ce parti sur le territoire burundais pendant depuis le mois de Mars , MSD a continué à violer le règlement d’ordre intérieur régissant les partis politiques. Le numéro un ayant l’intérieur dans ses attributions charge le MSD de commettre jusqu’à ce temps là des troubles graves à l’ordre public et d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Pour Pascal Barandagiye, la chambre administrative de la cour suprême devrait dissoudre le parti MSD par une décision judiciaire car, ajoute -t-il, les membres de ce partis affichent un comportement qu’il qualifie de récidiviste, selon lui encourageant la haine et la violence.

Apres deux mois de cette correspondance, le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge confirme avoir reçu la lettre de demande de radiation définitive du parti MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie. Elle indique que pour que cette demande du ministère de l’intérieur soit effective, cette institution judiciaire doit d’abord statuer sur le fond de l’affaire. Bangiricenge dit néanmoins que le dossier n’est pas complet pour être analysé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

247 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)