Le parti MSD dans les rails de radiation


Le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge confirme avoir reçu la lettre de demande de radiation définitive du parti Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie MSD. Cette lettre dont l’objet était la demande de dissolution de ce parti a été transmise à la chambre administrative de la cour suprême, il y a exactement deux mois.



Par: Isanganiro , mercredi 11 octobre 2017  à 15 : 58 : 16
a

Au mois d’Aout, le ministre burundais de l’intérieur et de la formation patriotique a envoyé une lettre au président de la cour suprême pour demander la radiation du parti MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie, après six mois de suspension. Pascal Brandagiye a signifié qu’après la suspension des activités politiques de ce parti sur le territoire burundais pendant depuis le mois de Mars , MSD a continué à violer le règlement d’ordre intérieur régissant les partis politiques. Le numéro un ayant l’intérieur dans ses attributions charge le MSD de commettre jusqu’à ce temps là des troubles graves à l’ordre public et d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Pour Pascal Barandagiye, la chambre administrative de la cour suprême devrait dissoudre le parti MSD par une décision judiciaire car, ajoute -t-il, les membres de ce partis affichent un comportement qu’il qualifie de récidiviste, selon lui encourageant la haine et la violence.

Apres deux mois de cette correspondance, le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge confirme avoir reçu la lettre de demande de radiation définitive du parti MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie. Elle indique que pour que cette demande du ministère de l’intérieur soit effective, cette institution judiciaire doit d’abord statuer sur le fond de l’affaire. Bangiricenge dit néanmoins que le dossier n’est pas complet pour être analysé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

237 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 3 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 3 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)