Rumonge de nouveau frappé par des intempéries


Une centaine de maisons d’habitation et de studios musicaux et une vingtaine d’échoppes du marché central dans la ville de Rumonge ont vu leurs toitures endommagées lors des pluies torrentielles qui sont tombées dans cette localité à la mi-journée de ce samedi 14 octobre 2017. Les victimes de ces intempéries demandent d’être assistés surtout en tôles.



Par: Isanganiro , dimanche 15 octobre 2017  à 11 : 07 : 19
a

Selon un bilan fourni par l’administrateur communal de Rumonge le soir de ce samedi , 105 maisons d’habitations et mini-studios d’enregistrement, 19 échoppes du marché central de Rumonge et une église dans les quartiers Birimba, Gihwanya, Centre Urbain(Swahili) et Iteba ont vu leurs toitures détruites lors des pluies torrentielles mêlées de vents violents qui se sont abattues sur la ville de Rumonge à la mi-journée de ce samedi 14 octobre 2017.

Les victimes de ces intempéries dénombrent du matériel électronique endommagé, des objets ménagers cassés, des sacs de ciment et de la chaux transformés en boue, matelas et coussins imbibés d’eau boueuse et des tôles déchiquetées. Ils demandent d’être assistés surtout en tôles pour recouvrer les abris, la plupart ayant demandé abri chez les voisins ou parentés.

Juvénal Bigirimana, Gouverneur de Rumonge, lance un appel vibrant au ministère ayant la solidarité dans ses attributions d’assister surtout en tôles ces victimes qui, pour la plupart, ne sont plus à mesure de se procurer de nouvelles tôles. Entretemps, le gouverneur de Rumonge appelle à sa population de construire en dur (car près de 90% de ces maisons détruites étaient construites de façon archaïque) et doter toutes les places publiques des paratonnerres.

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que la ville de Rumonge est frappée par les aléas climatiques. La dernière fois, 169 maisons d’habitations du quartier Birimba avaient vu leurs toitures endommagées lors des intempéries qui ont emporté une vie humaine, détruisant plus de 300 maisons dans cette ville, à Mutambara et à Buruhukiro.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

113 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi-Sécurité : Les jets des grenades au cœur des préoccupations dans la capitale



a

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés



a

Rumonge : La croix rouge veut la protection de son emblème



a

Rumonge : La police des migrations accusée d’être corrompue



a

Mwaro : 17 maisons détruites ce Jeudi à Ndava suite à la pluie



a

Deux familles de Makamba demandent un ticket de retour depuis Muyinga



a

Un samedi fatal aux cuisinières des pêcheurs de Rumonge



a

Rumonge a accueilli une autre vague de réfugiés congolais



a

La nouvelle saison pluvieuse surprend le Burundi



a

Le rapatriement volontaire en cours au Burundi





Les plus populaires
Burundi-Sécurité : Les jets des grenades au cœur des préoccupations dans la capitale,(popularité : 19 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 10 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 4 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 4 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 3 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 3 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 3 %)

Cambriolage des banques : Des bandits dans le filet de la police ,(popularité : 3 %)

Burundi : des Généraux font la loi,(popularité : 3 %)

Nord Kivu : Boycott de l’appel du M23 par la population ,(popularité : 3 %)