Burundi-Politique : Les religieux plaident pour les conditions favorables à la tenue des élections transparentes


Réunis à Arusha du 18 au 19 octobre 2017,les leaders religions catholique, protestants, adventiste et islamique demandent qu’en 2020 se tiennent des élections libres et transparentes. Ils disent soutenir également la non violence et le dialogue.



Par: Isanganiro , vendredi 20 octobre 2017  à 17 : 27 : 33
a

Dans un communiqué sorti conjointement par les représentants de différentes églises chrétiennes burundaises et l’Islam à l’issu d’une rencontre à Arusha en Tanzanie, ils réaffirment leur engagement dans la recherché et la consolidation de la paix au Burundi. Ces leaders reconnaissent les efforts du gouvernement burundais et les acteurs ; inclus le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et les leaders religieux burundais qui sont entrain de contribuer au retour des réfugiées. Ils encouragent également le gouvernement pour avoir donné les ordres à la police et à la population de protéger les biens des réfugiés.

Ces “hommes de Dieu” burundais excluent aucun plan de génocide au Burundi et encouragent le gouvernement burundais à poursuivre la voie de la réconciliation. Toutefois, ils craignent l’ethnicisassions du conflit burundais et expriment l’urgence de contribuer à la paix et la prévention de l’escalade de violences. Ils recommandent aux leaders politiques de prévenir la propagation des discours de division et tout propos incitant à la violence, et ainsi promouvoir la paix, l’unité et adopter les comportements non violents.

Ces religieux demandent en outre à la communauté international “de pourvoir à l’assistance aux élections de 2020” et parrainer le Burundi dans la voie de développement.

La rencontre de ces confessions religieuses a été appuyée par le Conseil Œcuménique des Eglises et le Bureau des Nations Unies sur la prévention du Génocide. Elle avait vu la participation des leaders de l’Eglise catholique, du Conseil National des Eglises du Burundi, de l’union des Eglises Chrétiennes, de la communauté Islamique du Burundi ; de la Confédération des églises et du réveil du Burundi et de l’Eglise Adventiste du Septième Jour.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

277 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 13 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 7 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 3 %)

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 2 %)

Dossier Ernest Manirumva : La verité se cherche encore,(popularité : 2 %)

Les étudiants membres de l’ADC interpellent le CNDD-FDD à plus de patriotisme,(popularité : 2 %)