Un budget général de l’Etat, financé à plus de 80% par les ressources internes


Le budget général de l’Etat, Exercice 2018 est estimé à 1. 387.5 milliards de francs Bu. Ce projet des finances, justifie le porte parole du gouvernement, est préparé dans le contexte économique de reprise modérée de l’économie mais que la politique d’austérité sera maintenue.



Par: Isanganiro , vendredi 27 octobre 2017  à 16 : 19 : 17
a

Selon le procès verbal sanctionnant la réunion extraordinaire du conseil des ministres burundais tenue en date du 25 Octobre, le projet du budget général de l’Etat, exercice 2018 a été adopté. Dans ce dernier, les ressources totales du pays sont estimées à 124.1 milliards de francs Bu contre 1152.7 milliards en 2017, soit un accroissement de 6.2%, précise le porte-parole du gouvernement. Les charges, a analysé le conseil, quittent 1326.8 milliards en 2017 à 1387.5 milliards de fbu en 2018, soit un accroissement de 4.6%.

Selon ces statistiques, ce budget affiche déjà un déficit de 163.4 milliards. Pour Philippe Nzobonariba, l’équilibre va découler du financement intérieur et extérieur. De là, le taux d’indépendance budgétaire est estimé à 81.2%.

Dans cette réunion extraordinaire du conseil des ministres , Il a été remarqué que ce projet du budget de l’Etat est préparé pour le moment dans un contexte économique marqué par une reprise modérée de l’économie. Malgré ce contexte , le conseil des ministres a décidé que la politique budgétaire prudente et d’austérité sera maintenue dans la simple raison de sauvegarder l’équilibre macro économique et budgétaire pour amorcer la relance économique du pays.

Selon le porte parole du gouvernement, la croissance économique du Burundi en 2018 passera de 3.5% à 3.9%. Et d’ajouter que ces ressources seront affectées dans les secteurs prioritaires du gouvernement tels que la défense et la sécurité, l’éducation, la Santé et les secteurs porteurs de croissance économique et du développement du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

166 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 6 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 5 %)

Bujumbura frappé par la pénurie du ciment,(popularité : 3 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

Muyinga : Vers la régionalisation agricole,(popularité : 3 %)

Burundi : Le maïs en disparition à Mwaro,(popularité : 3 %)

L’API appelle à la diversification des cultures d’exportation en plus du thé et du café,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 3 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 3 %)