« Le CNARED ne participera pas au dialogue d’Arusha »


Le facilitateur dans la crise burundaise aurait convoqué une autre session de dialogue à Arusha. La plateforme des opposants politiques, à majorité en exil, réunis au sein du CNARED annonce qu’elle ne participera pas à cette session



Par: Isanganiro , vendredi 17 novembre 2017  à 07 : 10 : 44
a

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, le CNARED dit que cette session aurait pour objet de négocier le rapatriement des pourparlers. Pour cette plateforme « cela implique que la facilitation va mettre ce processus entre les mains du gouvernement burundais ».

Le CNARED s’indigne également que cette session semblerait destinée exclusivement à des gens triés sur le volet alors que d’autres sont exclus , « ce qui tranche avec le principe d’exclusivité et ne respecte pas les engagements pris par la facilitation, lors des rencontres qu’elle a eues avec le CNARED », lit-on dans ce communiqué.

Cette plateforme dit qu’elle se refuse alors de participer à cette session qui va consacrer la fin définitive de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation.
Elle demande à la communauté internationale de ne pas cautionner cette session. Selon ce communiqué du CNARED, la prochaine session es pourparlers inter Burundais est prévue du n26 novembre au 08 décembre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

173 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 5 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 4 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)