Burundi : Le maïs en disparition à Mwaro


La culture du maïs en province Mwaro est menacée par des chenilles légionnaires. Les cultivateurs se lamentent que des médicaments contre ces ravageurs ne sont pas rendus disponibles dans les meilleurs délais. Ils craignent la famine. A la Direction provinciale de l’agriculture et l’élevage, on demande à ces cultivateurs de contribuer pour l’achat des phytosanitaires.



Par: Isanganiro , mardi 21 novembre 2017  à 09 : 19 : 40
a

Ces chenilles légionnaires qui menacent la culture du maïs en province Mwaro ont commencé à attaquer cette plante depuis les mois de juillet et aout derniers. Selon ces cultivateurs, depuis le début de la saison culturale A en Septembre dernier, ces ravageurs ont entaqué les champs de maïs sur les collines.

Nahimana Véronique, une maman d’une quarantaine d’années rencontrée dans son champ sur la colline Bisha en commune Rusaka explique que le maïs constitue un aliment de base. Nahimana ne sait sur quel pied danser, étant donné que le médicament contre ces ravageurs n’est pas encore disponible.

Ces chenilles s’installent dans la tige de la plante, nous a indiqué un habitant de la colline Rutyazo en commune Kayokwe. Les feuilles de ces maïs sont enfin asséchées et trouées.

Le directeur de la Direction Provinciale d’Agriculture et de l’Elevage en province Mwaro dit que ces chenilles légionnaires sont présentes dans toutes les six communes de la province Mwaro. François Ninteretse conseille aux agriculteurs de se regrouper en associations pour donner leur contribution car, précise-t-il, ces produits phytosanitaires sont relativement chers.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

115 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout ,(popularité : 8 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 8 %)

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 7 %)

Exercice 2013 : La BCB réalise un bénéfice de 2 milliards ,(popularité : 3 %)

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 3 %)

Des projets de développement pour la province Bururi,(popularité : 2 %)

Les victimes des intrigues bancaires dans le désarroi ,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Lycée Kiremba-Sud : Finie l’obscurité,(popularité : 2 %)

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM,(popularité : 2 %)