Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


S’adapter à moins de consommation, réponse sur les nouveaux tarifs de la Regideso




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 avril 2012  à 12 : 02 : 08
a

« Les nouvelles tarifications visent à améliorer les services que la Regideso offre à sa clientèle. Elles sont financièrement abordables à condition pour les clients d’être rationnels dans la gestion de ces produits. » Ce sont les propos d’Augustin Baruvura, porte parole de la Direction Générale de la Regideso dans une conférence de presse de ce mercredi 11 mars 2012 pendant laquelle il a plaidé au changement de mentalité de la part de la part des clients de la Regideso en vue de faire face à la tarification datant de mars 2012.

Selon lui, les bénéficiaires des services de la Regideso devraient s’adapter à gérer moins d’eau et d’électricité pour rester dans la catégorie appelée tranche sociale en raison de ses avantages.

De la part de Baruvura Augustin, un ménage qui consomme mensuellement 10 mètres cubes d’eau c’est à dire 500 bidons de 20 litres chacun paie une facture de 3650Fbu. Lorsque le client devient incapable de rester dans cette catégorie, les payements ont lieu suivant d’autres catégories plus chères. Pour illustration la tranche commerciale est deux fois plus chère que la tranche sociale, a-t-il indiqué.

La population s’indigne contre les nouvelles tarifications qui auraient pour objectif de cacher la mauvaise gestion caractéristique aujourd’hui de cette entreprise selon du moins les résultats d’une étude qui aurait été réalisée par une maison de consultance. Les résultats de cette étude auraient aussi été cachés selon toujours la population qui , aujourd’hui, s’inquiète des difficultés de fonctionnement de l’entreprise qu’ils mettaient en exergue.

Face à ces interrogations le porte parole de la Regideso a dit qu’il ne voulait pas revenir sur les résultats de cette étude. Il dit la Regideso est une entreprise étatique et à laquelle beaucoup de citoyens ont droit de regard à telle enseigne qu’il serait illusoire de mettre en cachette les résultats d’une consultance qui avait eu lieu grace au soutien de la banque mondiale . Pour lui, la nouvelle tarification a eu lieu dans le souci d’améliorer les services de la Regideso pour ces clients.

La nouvelle hausse des prix d’eau et d’électricité fait parler d’elle depuis début mars 2012. Les organisations de la société civile et syndicales plaident pour la suspension de cette mesure mais sans succès jusqu’à présent. La suspension de cette mesure est l’un des trois éléments clés de revendication sur la cherté de la vie qui produit toujours un tollé parmi les responsables de la société civil et le gouvernement de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

465 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 23 %)

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence,(popularité : 20 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 18 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 17 %)

Turkish Airline au Burundi bientot,(popularité : 17 %)

Le Burundi sur le point de produire du pétrole,(popularité : 17 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 17 %)

Les jérémiades des victimes du marché central ,(popularité : 16 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 15 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 15 %)