La CVR appelle au respect du récit des déposants


Les agents de recueil des dépositions sont tenus à écrire tout le récit tel que raconté par le déposant. Selon Clotilde Niragira, Commissaire et Secrétaire Générale de la Commission Vérité et Réconciliation , une bonne retranscription des dépositions aiderait la CVR à reconstituer l’histoire et dégager la pure vérité.



Par: Isanganiro , mercredi 22 novembre 2017  à 13 : 42 : 53
a

Dans une séance de formation à l’endroit des 71 agents de recueil des dépositions pour le compte de la province de Rumonge animée ce lundi 20 novembre 2017 dans la salle des réunions de la commune Rumonge , Clotilde Niragira commissaire et secrétaire générale de la Commission Vérité et Réconciliation(CVR) a été on ne peut plus clair : « Tout agent de recueil des dépositions doit veiller à ce qu’il reproduise intégralement le récit du déposant pour aider la CVR à connaitre la vérité ».

Cela crédibilise l’agent de recueil des dépositions et partant la CVR et au bout du compte encourage les déposants à se confier nombreux à cette commission. Pour cela, devant un déposant, l’agent de recueil des dépositions doit mettre son téléphone portable au mode silencieux pour éviter toute distraction pendant le récit et manifester l’empathie envers le déposant (qui peut pleurer ou tomber en syncope pendant le récit s’il s’agit surtout d’une victime).

Par ailleurs, après le récit, Clotilde Niragira recommande aux agents de déposition de lire au déposant ce qui figure sur la fiche d’enquête. En cas d’un quelconque oubli jugé nécessaire par le déposant, l’ajouter avant que le déposant n’y appose sa signature ou son empreinte digitale dans l’optique d’avoir toute la vérité.

La secrétaire Générale de la CVR rassure aux agents de recueil des dépositions et aux déposants dans la province de Rumonge qu’ils n’ont pas à s’inquiéter pour leur sécurité. Selon elle, toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement de cette opération qui s’étendra sur 20 jours calendrier à compter à partir de ce mardi 21 novembre 2017.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

98 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points



a

« la situation des droits de l’homme au Burundi est bonne », clame Mutabazi



a

Justice : Deux magistrats arrêtés pour « corruption »



a

La CNIDH satisfaite de la situation des droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 7 %)

Vingt organisations de la société civile non satisfaites du verdict sur l’assassinat de Manirumva ,(popularité : 6 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 4 %)

Burundi : CNIDH perd les points ,(popularité : 3 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 3 %)

Au moins 53 mineurs libérés après le discours de Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi ,(popularité : 2 %)