Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 avril 2012  à 17 : 58 : 53
a

« Le sénat demande au ministre de l’intérieur de suspendre provisoirement des fonctions d’administrateur de Nyabikere, M. Léonidas Nakumuryango, depuis ce jeudi 12 avril 2012 accusé d’avoir permis, en faisant fi de la loi, la destruction d’un boisement situé sur une superficie de 35ha en novembre 2011, » c’est la déclaration du Président du Sénat, Hon Gabriel Ntisezerana, à la fin de séance des questions orales au cours de laquelle, le ministre ayant en charge l’environnement et celui de l’intérieur étaient conviés pour s’expliquer.

Les sénateurs ont cherché à comprendre le sens de responsabilité de ces deux autorités eu égard à ce scandale sur l’environnement. Tour à tour, ces deux ministres ont dit qu’ils ont été tardivement mis au courant de cette destruction de manière formelle.

Le ministre de l’environnement a dit que la décentralisation n’a pas encore eu lieu dans toutes les communes du pays, raison pour laquelle pareil scandale s’est produit à l’insu des autorités. Il a indiqué que le ministère a tout de même pris des mesures de nature à venir à bout de cette difficulté environnementale.

L’auteur de cette destruction sera, selon le ministre ayant en charge l’environnement, acculé de payer plus de 30 millions de francs bu pour planter d’autres boisements sur la même superficie.

Le ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana de sa part, a dit qu’il a attendu les rapports de différentes personnes œuvrant dans la protection de l’environnement pour prendre une décision.

« L’expérience nous a montré que la suspension produit plus de désavantages que d’avantages en matière de gestion de la commune, raison pour laquelle une telle décision ne serait pas salutaire selon nous, mais si telle est l’obligation du sénat nous sommes prêt à faire mettre d’application la décision de clôture de la séance, » a indiqué le ministre de l’intérieur.

Les sénateurs ont parlé d’une probable complicité de plusieurs personnes dans ces dossiers. Ils ont recommandé au ministre de l’intérieur de suspendre dans ses fonctions d’administrateur de Nyabikere en province de Karuzi en attendant que les enquêtes aboutissent sur responsabilités quant aux personnes impliquées dans ce dossier.

L’administratrice communale de Ngozi, au nord du Burundi, a elle aussi subi pareille sanction présumée accusée de la même infraction. Elle a été rétablie dans ses fonctions car les témoignages avaient montré qu’elle avait les mains propres dans le dossier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

814 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 12 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 8 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 2 %)

Des conseillers collinaires victimes de leurs opinions politiques,(popularité : 2 %)

Burundi : Le parlement discute du génocide et la venue des troupes de l’UA,(popularité : 2 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 2 %)