Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 12 avril 2012  à 17 : 58 : 53
a

« Le sénat demande au ministre de l’intérieur de suspendre provisoirement des fonctions d’administrateur de Nyabikere, M. Léonidas Nakumuryango, depuis ce jeudi 12 avril 2012 accusé d’avoir permis, en faisant fi de la loi, la destruction d’un boisement situé sur une superficie de 35ha en novembre 2011, » c’est la déclaration du Président du Sénat, Hon Gabriel Ntisezerana, à la fin de séance des questions orales au cours de laquelle, le ministre ayant en charge l’environnement et celui de l’intérieur étaient conviés pour s’expliquer.

Les sénateurs ont cherché à comprendre le sens de responsabilité de ces deux autorités eu égard à ce scandale sur l’environnement. Tour à tour, ces deux ministres ont dit qu’ils ont été tardivement mis au courant de cette destruction de manière formelle.

Le ministre de l’environnement a dit que la décentralisation n’a pas encore eu lieu dans toutes les communes du pays, raison pour laquelle pareil scandale s’est produit à l’insu des autorités. Il a indiqué que le ministère a tout de même pris des mesures de nature à venir à bout de cette difficulté environnementale.

L’auteur de cette destruction sera, selon le ministre ayant en charge l’environnement, acculé de payer plus de 30 millions de francs bu pour planter d’autres boisements sur la même superficie.

Le ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana de sa part, a dit qu’il a attendu les rapports de différentes personnes œuvrant dans la protection de l’environnement pour prendre une décision.

« L’expérience nous a montré que la suspension produit plus de désavantages que d’avantages en matière de gestion de la commune, raison pour laquelle une telle décision ne serait pas salutaire selon nous, mais si telle est l’obligation du sénat nous sommes prêt à faire mettre d’application la décision de clôture de la séance, » a indiqué le ministre de l’intérieur.

Les sénateurs ont parlé d’une probable complicité de plusieurs personnes dans ces dossiers. Ils ont recommandé au ministre de l’intérieur de suspendre dans ses fonctions d’administrateur de Nyabikere en province de Karuzi en attendant que les enquêtes aboutissent sur responsabilités quant aux personnes impliquées dans ce dossier.

L’administratrice communale de Ngozi, au nord du Burundi, a elle aussi subi pareille sanction présumée accusée de la même infraction. Elle a été rétablie dans ses fonctions car les témoignages avaient montré qu’elle avait les mains propres dans le dossier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

841 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 33 %)

La manifestation anti-3è mandat : les femmes descendent dans les rues,(popularité : 11 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 11 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 8 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 8 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 7 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 7 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 7 %)